Birmanie : plus de 170 mineurs tués dans un glissement de terrain

En Birmanie, une catastrophe a eu lieu jeudi 2 juillet dans une mine de jade. 174 corps ont été retrouvés. Il y a des dizaines de blessés et de disparus.

FRANCEINFO

C’est une fosse commune où s’entassent des dizaines de cercueils à Hwekha (Birmanie). Un gigantesque glissement de terrain a eu lieu jeudi 2 juillet dans une mine de jade, au nord du pays. Un amas rocheux gorgé par la mousson s’est détaché et a provoqué un raz-de-marée en tombant dans un lac, ne laissant aucune chance aux mineurs qui s’y trouvaient.

Mine exploitée clandestinement

Plus de 170 corps ont été extraits des amas boueux. La mine, où le drame s’est produit, est officiellement fermée, mais continue d’être exploitée clandestinement par des dizaines d’indépendants. "Cela ne vaut pas la peine de risquer nos vies. Il est très rare de trouver des pierres qui valent plus de 14 dollars", témoigne Sai Ko, un mineur. Les secours poursuivent leurs recherches, mais quatre jours après le drame il y a peu d’espoir de retrouver des survivants.




Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers tentent de porter secours à des mineurs emportés par un glissement de terrain causé par la mousson, le 2 juillet 2020 à Hpakant, en Birmanie.
Des pompiers tentent de porter secours à des mineurs emportés par un glissement de terrain causé par la mousson, le 2 juillet 2020 à Hpakant, en Birmanie. (HANDOUT / MYANMAR FIRE SERVICES DEPARTMENT / AFP)