Cet article date de plus de six ans.

Inondations, orages : l'Hérault en vigilance rouge, cinq autre département en orange

Après une journée de lundi avec des pluies records, des nouvelles intempéries sont attendues dans la nuit. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
A Montpellier, où il est tombé des pluies diluviennes entre midi et 16 heures, tous les transports en commun ont été stoppés dans le centre-ville, le 29 septembre 2014.  (SYLVAIN THOMAS / AFP)

De fortes pluies s'abattent, lundi 29 septembre, sur Montpellier (Hérault) et ses environs. L'Hérault est placé en vigilance rouge. L'Aude, les Pyrénées-Orientales, le Gard, l'Aveyron et la Lozère sont en vigilance orange pour des inondations. Une alerte valable jusqu'à mardi 30 septembre, 10 heures, indique Météo France. 

Montpellier sous les eaux

En fin d'après-midi, le centre-ville de Montpellier était impraticable. Avec 91 mm d'eau tombés entre 15 heures et 16 heures, plusieurs places ont été transformées en véritables lacs. Des images impressionnantes, mais cette brutale montée des eaux n'avait pas fait de victimes en fin de soirée.

FANNY STENNELER - FRANCE 2

La préfecture de l'Hérault fait état d'un risque de crue majeure du Lez, principal fleuve de l'Hérault. "Il y a une menace directe et généralisée pour la sécurité des personnes et des biens", a prévenu la préfecture. Les fleuves Hérault et Orb ont, eux, été placés en vigilance crues diluviennes avec risque de montée rapide. La préfecture de l'Hérault a mis en place un numéro d'information pour le public (0811 000 634).

Transports aériens et ferroviaires paralysés

Côté transports, tous les tramways et bus de Montpellier ont été stoppés en début d'après-midi. Vers 18h30, ils étaient progressivement remis en service. Les avions en provenance de Londres Gatwick, Nantes ou Leeds ont été déroutés et ceux pour Nantes et Paris Orly annulés.

Enfin, le trafic ferroviaire a été interrompu sur l'axe traversant Montpellier et quelque 1 800 personnes étaient bloquées dans les gares. La SNCF a appelé les voyageurs à destination ou au départ du Languedoc-Roussillon à différer leur départ.

Ecoles fermées et hébergements d'urgences 

La mairie de Montpellier a annoncé avoir mis en place un service d'urgence et devait ouvrir deux centres d'hébergement pour garder les enfants. Les élèves ont également été pris en charge dans les communes limitrophes où les transports scolaires n'ont pu être rétablis, a indiqué dans la soirée la préfecture.

Les cours ont été interrompus dans les lycées, mais les élèves n'étaient pas autorisés à sortir sans leurs parents. Une prise en charge a aussi été mise en place.

45 militaires de la sécurité civile et 3 hélicoptères en renfort

Selon Matignon, interrogé vers 22h30, 600 pompiers ont d'ores et déjà été mobilisés sur place "et de gros renforts sont attendus dans la nuit pour arriver à 1 000", alors que les fortes pluies s'abattent sur l'ensemble de l'Hérault mais également dans le Gard.

Depuis Besançon, le Premier ministre Manuel Valls a adressé "un message de solidarité" aux habitants sinistrés. "Les moyens de l'Etat seront au service de ces populations", a-t-il dit.

FRANCE 2

Près de 300 pompiers ont été mobilisés. Ils ont reçu le soutien des services de secours des départements voisins ainsi que des moyens nationaux (45 militaires de la sécurité civile et 3 hélicoptères) en cours acheminement, selon le ministère de l'Intérieur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.