DIRECT. Intempéries dans l'Hérault : du jamais-vu, selon Météo France

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé, mardi matin, qu'une "soixantaine de communes" allaient bénéficier de l'état de catastrophe naturelle.

FRANCE 2
Ce qu'il faut savoir

Météo France n'avait jamais enregistré autant de précipitations en si peu de temps à Montpellier (Hérault). Après avoir déclenché une alerte rouge, lundi 29 septembre, l'institut météorologique a rétrogradé l'Hérault en vigilance orange, mardi, un niveau d'alerte dans lequel restent également placés l'Aude, le Gard et les Pyrénées-Orientales (pluie-inondation). 

Des précipitations jamais relevées. Quelque 300 mm de précipitations – soit 300 litres par mètre carré – sont tombés lundi après-midi en quelques heures sur Montpellier, soit un record depuis les premiers relevés datant de 1957. Au plus fort de ces averses orageuses, 90 mm de pluies sont tombés en une heure. 

L'état de catastrophe naturelle bientôt décrété. L'Etat va placer "une soixantaine de communes" en état de catastrophe naturelle, a annoncé Bernard Cazeneuve, mardi matin, sur RTL. Le ministre de l'Intérieur va se rendre sur place, pour rencontrer les élus et "les forces mobilisées", qui ont effectué plus de 1 200 interventions.

 Une nuit de galère. Plusieurs milliers de personnes ont passé la nuit dans des gymnases et dans des établissements scolaires, faute de pouvoir rentrer chez elles. Environ 4 000 d'entre elles ont été prises en charge dans la nuit, selon la préfecture de l'Hérault. Le trafic ferroviaire a été interrompu sur l'axe traversant Montpellier et quelque 1 800 personnes ont été bloquées dans les gares.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #METEO

22h22 :  Les inondations records qui ont frappé l'Hérault ont causé des dégâts énormes. Elles ont aussi suscité des scènes insolites, capturés par des internautes, qui ont envahi les réseaux sociaux. France 3 Languedoc-Roussillon a compilé certaines de ces images surprenantes.


(FRANCE 3 LANGUEDOC-ROUSSILLON)

21h47 :  @Flo Météo France recommande la plus grande prudence car le Var est placé en vigilance orange "pluie-inondation" jusqu'à demain matin. Mieux vaut donc limiter au maximum vos déplacements et vous tenir à l'abri.

21h46 :  Est-il possible de se déplacer dans le Var en fin de soirée sans commettre l'imprudence?

17h55 :  Les agriculteurs de l'Hérault réclament un report et des allégements de charges. Deux cents agriculteurs et viticulteurs ont subi d'importants dégâts après les inondations, note Midi Libre. "On en appelle à la solidarité du gouvernement pour demander que soit rapidement reconnu l'état de catastrophe naturelle", a déclaré le vice-président FNSEA, le principal syndicat agricole.

17h50 :  Les pompiers, habitants, et bénévoles sont à l'œuvre dans l'Hérault après les inondations. La sécurité civile estime que les pluies ont causé "plusieurs millions d'euros de dégâts", relaie France 3 Languedoc-Roussillon.

(BERTRAND LANGLOIS / AFP)

16h13 :  C'est la fin de la vigilance orange pour l'Aude, le Gard, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales. Le Var reste en vigilance orange pluies et inondations.

15h58 :  Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est dans l'Hérault après les inondations.  Un journaliste de BFMTV poste sur Twitter une photo du ministre à la rencontre des pompiers.

15h34 :  Montpellier connaît son mois de septembre le plus pluvieux. A Paris, au contraire, septembre est le sixième mois le plus sec depuis 1873, selon France Bleu 107.1. Quelque 6,14 mm d'eau sont tombées. Du jamais-vu depuis 17 ans.

15h13 :  Des crues ont inondé la ville de Montpellier (Hérault) et sa région, hier. Des vues aériennes montrent les scènes de désolation au lendemain des inondations. 


(CLAUDE SEMPERE, CHLOE BUFFARD et CHRISTOPHE LA ROCCA - FRANCE 2= 

15h01 :  Le Var est à son tour placé en vigilance orange aux fortes pluies et aux inondations. Météo France a aussi maintenu les Pyrénées-Orientales, l'Aude, le Gard et l'Hérault en vigilance orange.

14h43 :  C'est un phénomène météorologique hors du commun qui vient de se terminer dans l'Hérault. Philippe Verdier, le spécialiste météo de France 2, décrypte en chiffres ce qui rend ces intempéries historiques : il est tombé sur Montpellier l'équivalent de deux baignoires d'eau par m² en quelques heures. (FRANCE 2)

13h43 :  Des dizaines d'entreprises de l'Hérault sont touchées par les intempéries, explique France 3 Languedoc-Roussillon. La chaîne rappelle la marche à suivre pour être indemnisé.


(LAURENT BAUMEL / FRANCE 3 LANGUEDOC-ROUSSILLON)

12h52 :  Près de 80 véhicules ont été abandonnés, hier soir, sur la route de la mer entre Montpellier et Carnon (Hérault), après les inondations. France 3 Languedoc-Roussillon précise que les propriétaires des véhicules ont pu les récupérer ce matin.


(I.BRIS / FRANCE 3 LANGUEDOC-ROUSSILON)

11h42 :  Montpellier a enregistré son record de précipitations hier depuis les premiers relevés en 1957. 

11h20 :  A Montpellier (Hérault), le stade de la Mosson et le centre d'entraînement du MHSC ont sévèrement pris l'eau, après les fortes précipitations de ces dernières heures. Le club de Ligue 1 fait le bilan des dégâts sur son compte Twitter.

10h36 : Par terre à l'aéroport de Montpellier ou à la gare sous des couvertures de survie, tout le monde n'a pas passé une nuit très agréable dans l'Hérault. Les intempéries ont fait plus de 4 000 "naufragés" dans le département, selon la préfecture. Un train a pu partir à 8 heures en direction de Paris, mais le trafic est encore loin d'être revenu à la normale.
   
(M. VANOU-DENDYCKE, C. LE GOFF - FRANCE 2)

10h15 :  A Sète (Hérault), les écoliers (écoles publiques) restent à la maison pour cause d'intempéries, écrit France 3 Languedoc-Roussillon, sur twitter. 

09h54 :  A la suite des pluies diluviennes qui ont frappé l'Hérault, l'Etat va placer "une soixantaine de communes" en état de "catastrophe naturelle". Mais que signifie ce régime, à quoi donne-t-il droit et comment en bénéficier ? Francetv info fait le point sur cette garantie très encadrée par la loi.

09h51 : Vous avez passé la nuit dans votre voiture ou dans un lieu insolite ? La rédaction de France 3 recherche des témoins des inondations en cours dans l'Hérault. Merci de nous faire parvenir vos vidéos dans la zone de commentaires.

09h36 :  L'Hérault n'est plus en alerte rouge. Météo France rétrograde le département en vigilance orange pluie et inondation.

08h56 :  Une soixantaine de pompiers de la région Paca, spécialisés dans le sauvetage en eaux vives, ont été envoyés en renfort à Nîmes (Gard) depuis hier soir. France 3 Provence-Alpes révèle cette mobilisation alors que trois départements ont été placés en vigilance orange : l'Aude, Les Pyrénées-Orientales et le Gard. L'Hérault reste, quant à lui, en alerte rouge. 

09h02 :  Après les violentes intempéries, l'heure est au bilan ce matin dans l'Hérault. Une équipe de France 2 a profité de l'accalmie pour se rendre dans la petite ville de Saint-Pargoire, entre Béziers et Montpellier, où les dégâts sont nombreux, entre caves inondées, coupure d'électricité et chaussée détruite.(H. VERGNE, O. COMBES - FRANCE 2)

08h27 :  En raison des intempéries qui touchent le sud de la France, le trafic SNCF est toujours bloqué depuis la gare de Montpellier. Selon France 3 Languedoc-Roussillon, la circulation des trains est arrêtée jusqu'à cet après-midi entre Narbonne (Aude) et Nîmes (Gard).

08h29 :  Un cygne qui se promène, portée par la crue du Lez dans les rues de Montpellier ? Attention, il s'agit en fait d'une photo datant de 2002. Dans cet article, France 3 Languedoc-Roussillon revient sur les (vraies et fausses) photos postées sur les réseaux sociaux ces dernières heures. Celle-ci, en revanche, date bien d'hier. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

08h17 :  Le dispositif de catastrophe naturelle devrait concerner "une soixantaine de communes", annonce le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

07h53 :  Si la moitié sud de la France est sous la pluie, voire les pieds dans l'eau, le temps sera plus clément sur la moitié nord du pays, avec de beaux rayons de soleil du Nord-Pas-de-Calais aux Charentes et des températures qui flirtent avec les 20°C. Voici la météo. 



(METEOGROUP)

07h47 : Si l'alerte rouge pluie, inondations et orage est maintenue sur l'Hérault, les transports en commun vont fonctionner de nouveau normalement ce matin à Montpellier (Hérault), assure le maire Philippe Saurel sur BFMTV. Sur Europe 1, il a par ailleurs indiqué que les intempéries n'avaient pas fait de blessés. 

06h49 :  "De nouvelles cellules orageuses (...) vont rapidement remonter vers le Languedoc-Roussillon dès la deuxième partie de matinée", prévient Météo France. "Une lame d'eau supplémentaire pouvant atteindre 90 à 130 mm est possible par endroit (plus particulièrement sur l'Aude et l'ouest de l'Hérault)". 

06h47 : Dans le Gard, département en alerte orange le Vidourle est en crue. Il a atteint 7 mètres à Gallargues, indiquent France 3 Languedoc-Roussillon, selon qui 800 passagers ont dormi dans la gare de Nîmes. Alors que de nombreux ponts qui enjambent le fleuve sont coupés, la chaîne liste notamment l'état des routes. 

06h25 :  Sur la route, il faut aussi être vigilant dans les départements mis en alerte, prévient le compte Twitter Routes Sud. 

06h24 :  Le trafic aérien a été interrompu, tout comme les trains sur l'axe traversant Montpellier, estime l'AFP. Quelque 4000 personnes étaient ainsi bloquées, notamment dans les gares, estime France Bleu Hérault.France Info a notamment rencontré des voyageurs, forcés de passer la nuit à bord des wagons ou encore dans des établissements scolaires transformés en centres d'hébergement. 

06h09 :  La vigilance maximale est maintenue dans l'Hérault, placé en alerte rouge aux inondations. Si les précipitations ont provoqué un blocage général de la région de Montpellier, France Bleu Hérault indique que la ville a été relativement épargnée par les pluies pourtant attendues dans la nuit.