Dans les maisons de retraite, on anticipe la hausse du mercure

France 3 s'est rendue à Francheville (Rhône), où on s'est préparé à protéger les personnes âgées face au pic de chaleur de ce jeudi 4 juin.

France 3

La montée fulgurante de la température a de quoi faire plaisir, mais c'est aussi une source de préoccupation dans les maisons de retraite. À Francheville (Rhône), où France 3 s'est rendue, on mesure obligatoirement la chaleur extérieure : une fois avant 8h, une fois à 15h, et aussi à l'intérieur, dans la chambre la plus chaude, et la pièce la plus rafraîchie.

On compte aussi le nombre de chutes, et les fièvres supérieures à 38,5°C. C'est ce qu'on appelle les indicateurs prédictifs.

L'importance de s'hydrater

Dans cet établissement d'hébergement des personnes âgées, comme partout en France, on en est au niveau 1 du plan canicule, en état de veille. "On a réuni toute l'équipe la semaine dernière, pour leur rappeler qu'il pouvait se mettre à faire chaud et qu'il fallait être réactif du jour au lendemain", explique une cadre de santé. Et ça passe d'abord par convaincre les pensionnaires qu'il faut boire beaucoup d'eau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une maison de retarite de Menton (Alpes-Maritimes), le 25 juillet 2014. 
Dans une maison de retarite de Menton (Alpes-Maritimes), le 25 juillet 2014.  (MAXPPP)