VIDEOS. Les images impressionnantes des dégâts provoqués par l'ouragan Irma

Le cyclone Irma a touché les îles Saint-Barthélemy et Saint-Martin, mercredi matin, après être passé par l'île de Barbuda. L'ouragan a déjà provoqué de nombreux dégâts matériels.

Capture d\'écran d\'une vidéo facebook montrant les dégâts provoqués par l\'ouragan Irma à Saint-Barthélemy, le 6 septembre 2017.
Capture d'écran d'une vidéo facebook montrant les dégâts provoqués par l'ouragan Irma à Saint-Barthélemy, le 6 septembre 2017. (CAROLE GREAUX / FACEBBOK)

Il s'agit d'un ouragan exceptionnel. L'ouragan Irma a frappé les îles françaises Saint-Barthélemy et Saint-Martin, mercredi 6 septembre au matin, après avoir touché un peu plus tôt l'île de Barbuda. "Les dégâts matériels sont déjà importants", a déclaré la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. Franceinfo a compilé les premières images.

>> Suivez notre direct sur l'évolution de la situation

Saint-Martin, des hôtels dévastés

Selon les journalistes présents sur place, confinés chez eux, des rafales de vents ont secoué l'île dès 2 heures du matin (8 heures à Paris). Des coups de vent souvent accompagnés de pluies diluviennes et d'éclairs. Des arbres ont été arrachés. L'accalmie offerte par l'œil de l'ouragan a donné l'occasion à certains habitants de filmer la situation, comme dans cette vidéo.

Un journaliste de la radio RCI international, posté dans un hôtel de Marigot à Saint-Martin, a expliqué sur Facebook être "presque enfermé dans la salle de bain" et avoir de l'eau dans la pièce où il se trouve alors qu'elle est au 3e étage. Il a évoqué une "situation catastrophique" et "un bâtiment qui bouge énormément"

Le côté Est de l'hôtel a littéralement explosé, la toiture également, j'espère que cette porte va tenir.Un journaliste de la radio RCIsur Facebook

Sur son compte, Guadeloupe 1ère partage un cliché d'un hôtel de Marigot, complètement ravagé par les vents. Les portes ont été arrachées par la force des rafales. La chaîne explique que ses occupants ont dû se réfugier dans les étages supérieurs en raison de la montée des eaux. 

A l'hôtel Beach Plaza, situé dans l'ouest de l'île, les images des dégâts sont également impressionnantes. L'eau s'est infiltré dans l'établissement, des affaires jonchent le sol.

Le côté français n'est pas le seul à avoir pris l'ouragan de plein fouet. Dans la partie néerlandaise aussi, les dégâts s'annoncent impressionnants, à en croire cet avant-après partagé par l'observatoire Keraunos. 

Le torrent de pluie ruisselant sur la plage de Maho, que l'on peut surveiller par le biais d'une webcam, donne une idée des dégâts à venir. 

Saint-Barthélemy, des rues sous l'eau

Les dégâts sont également importants à Saint-Barthélemy. "Les vents s'intensifient, la maison tremble", a raconté à l'AFP Bruno, 57 ans, joint sur l'île. Cette vidéo tournée par une habitante de Gustavia montre les inondations en cours dans la ville. L'eau a recouvert les rues.

A Saint-Barthélemy, la caserne des pompiers est d'ailleurs inondée sous un mètre d'eau. "Les engins sont hors service et le personnel est réfugié à l'étage", indique la préfecture. Les premières images parvenues de l'île montrent des dégâts considérables. 

Sur l'île de Barbuda, des vents extrêmes

Le vent a également soufflé très fort sur Barbuda, une île du nord des Antilles faisant partie du pays Antigua-et-Barbuda. Témoignage de ces conditions dangereuses, cette vidéo d'un journaliste de la chaîne ABS qui a bien du mal à assurer son duplex.