Saint-Martin : la solidarité des médecins généralistes

Malgré l'envoi de renforts matériels et humains, Saint-Martin reste vulnérable après le passage d'Irma. La solidarité prime sur l'île, notamment parmi les médecins qui aident les locaux.

France 2

Pierre-Yves Merlet, médecin généraliste libéral à Saint-Martin, a du retard dans ses consultations car depuis le passage du cyclone Irma, les rues sont jonchées d'obstacles. Sandy- Ground est son secteur. Il y est toujours bienvenu car à peine arrivé, il se fait alpagué. En à peine 15 minutes, le médecin a déjà ausculté quatre patients en pleine rue de ce quartier populaire.

Des consultations gratuites

"Les premiers jours ont été très délicats puisque notre seule solution pour soigner les gens, c'était le matin, aller dans les pharmacies, essayer de récupérer  des médicaments, dont toutes les boites ont été éventrées, et ensuite siphonner de l'essence pour en mettre dans la voiture", explique Pierre-Yves Merlet. Depuis Irma, il prend plus de précautions lors des consultations. "On a une population qui est assez disparate ici et on suppose que certains peuvent être, par exemple, porteurs du choléra. On est en contact avec l'ARS qui va nous faire des fiches un peu de surveillance quotidienne pour pouvoir leur rapporter tous les cas qu'on a pu voir", indique au micro de France 3 Pierre-Yves Merlet.

Après chaque consultation, pas d'argent, ni de carte de droit, le docteur Merlet fait tout gratuitement depuis le cyclone. "Je ne vois pas pourquoi on demanderait à payer. J'attends qu'un cabinet médical soit mis en place à côté de ma pharmacie pour que je puisse raisonnablement voir les patients", précise-t-il. En temps normal, ils sont une vingtaine médecin libéraux comme Pierre-Yves Merlet à Saint-Martin. Mais depuis Irma, ils ne sont plus que 12 et espèrent être entendus par les autorités pour travailler dans de bonnes conditions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Louisa dans les ruines de sa maison de Sandy Ground, à Saint-Martin, après le passage d\'Irma (\"Envoyé spécial\")
Louisa dans les ruines de sa maison de Sandy Ground, à Saint-Martin, après le passage d'Irma ("Envoyé spécial") (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)