Saint-Martin : l'heure de la reconstruction

À Saint-Martin, 95% des bâtiments ont été détruits ou endommagés par le passage de l'ouragan Irma.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Saint-Martin, la jolie marina est aujourd'hui désolante. Depuis son balcon, Claude Jezequel observe les travaux de renflouage des épaves. Mais dans sa résidence dévastée, rien n'avance comme il le voudrait. Les toits n'ont même pas encore été bâchés, faute de couvreurs disponibles. "Ça se passe mal, j'attends toujours l'expert pour l'habitation, et c'est un petit peu long. Il y a des travaux que j'ai déjà dû faire faire. Il y a l'avance des frais, et on a aucun argent des assurances pour l'instant", déplore-t-il.

Les travaux d'urgence sont encore en cours sur les 140 km de réseau d'eau

"Des ruines et des épaves. Depuis le passage d'Irma début septembre, plus de 20 000 dossiers d'indemnisation ont été déposés auprès des assureurs. La catastrophe est énorme, elle est presque ingérable, puisqu'on ne trouve pas assez d'experts pour pouvoir répondre aux besoins de la clientèle", explique Stephen Tackling, courtier en assurances. Dans cette belle villa, les propriétaires ont pu lancer les travaux avant même d'être indemnisés. Martial Auffray, entrepreneur en bâtiment, multiplie surtout les devis. "Dès que ça va repartir, je pense qu'on va embaucher beaucoup de monde. Je pense qu'on en a au moins pour deux ou trois ans de travaux", confie-t-il. Rien que sur les réseaux d'eau, les travaux d'urgence s'éternisent. Les ouvriers de Veolia continuent d'ausculter les 140 kilomètres de réseaux de l'île.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les dégâts à Marigot après le passage de l\'ouragan Irma à Saint-Martin, le 6 septembre 2017.
Les dégâts à Marigot après le passage de l'ouragan Irma à Saint-Martin, le 6 septembre 2017. (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)