Cet article date de plus de quatre ans.

Maria pourrait devenir un ouragan de catégorie 2 et "menacer la Guadeloupe dans la nuit de lundi à mardi"

Olivier Proust, prévisionniste à Météo France, a expliqué, dimanche sur franceinfo, que la tempête tropicale Maria devrait encore grossir, mais "est tout même en dessous de l'intensité exceptionnelle d'Irma".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'ouragan Maria devrait menacer la Guadeloupe dans la nuit de lundi 18 à mardi 19 septembre 2017. (CITIZENSIDE/GILLES MOREL / CITIZENSIDE)

La tempête tropicale Maria se renforce heure après heure, dimanche 17 septembre, d'après Météo France. Elle pourrait passer à moins de 150 km de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, placées en vigilance jaune. "On est dans un environnement propice à l'intensification des cyclones", a déclaré, dimanche sur franceinfo, Olivier Proust, prévisionniste à Météo France. Maria "devrait menacer la Guadeloupe dans la nuit de lundi à mardi, vraisemblablement en catégorie 2", mais "on est tout même en dessous de l'intensité exceptionnelle d'Irma".

franceinfo : Maria est-elle toujours une tempête tropicale en ce moment ?

Olivier Proust : Vraisemblablement, elle devrait évoluer en ouragan de catégorie 1 dans les prochaines heures. Pour l'instant, les vents soufflent autour de 100 km/h en moyenne. Ce système devrait s'organiser et s'intensifier. Il devrait menacer la Guadeloupe, dans la nuit de lundi à mardi, vraisemblablement en catégorie 2. Mais, il faut rester vigilant à l'évolution des prévisions. On est dans un environnement propice à l'intensification des cyclones. C'est un phénomène sérieux, on est tout de même en dessous de l'intensité exceptionnelle d'Irma. On attend des rafales de l'ordre de 150 à 180 km/h.

Quelle sera la trajectoire de Maria par rapport à Saint-Barthélemy et Saint-Martin ?

Maria devrait passer en marge sud des îles du Nord. On se rappelle de José qui était passé en marge nord des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy qui avaient été touchées par des pluies intenses. Là, à nouveau, il y aura des pluies intenses. Mais, surtout, on se focalise sur la Guadeloupe qui devrait être touchée en premier lieu, avec des pluies diluviennes dans toute la région, puis une onde de tempête avec cette mer qui monte, liée à la dépression du cyclone et des vagues fortes et des vents. L'œil devrait passer à proximité immédiate de la Guadeloupe et continuer son intensification dans la mer des Caraïbes. Les îles voisines sont aussi menacées, comme la Dominique au Sud.

Pourquoi y-a-t-il autant de cyclones cette année ?

On prévoyait une activité particulièrement intense, en raison des eaux particulièrement chaudes de l'Atlantique tropicale. Cela se vérifie. On est à deux degrés d'anomalie positive dans la région. On est dans un contexte de réchauffement. On prévoyait une recrudescence des phénomènes cycloniques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ouragan Irma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.