Ouragan Irma : "Un événement climatique exceptionnel", des renforts envoyés à Saint-Martin

Le préfet de Guadeloupe, Éric Maire, a qualifié l'ouragan Irma "d'exceptionnel". Selon lui, les conséquences les plus fortes sont attendues en deuxième partie de nuit sur les Antilles (matinée et mi-journée en métropole). Des renforts de la sécurité civile ont été envoyés à Saint-Martin.

Des palmier balayés par le vent à Porto-Rico, sur la trajectoire de l\'ouragan Irma, mardi 5 septembre 2017. 
Des palmier balayés par le vent à Porto-Rico, sur la trajectoire de l'ouragan Irma, mardi 5 septembre 2017.  (THAIS LLORCA / EFE)

Éric Maire, préfet de Guadeloupe, a insisté, mercredi 6 septembre, sur la violence de l'ouragan Irma dont les conséquences les plus fortes sont attendues en deuxième partie de nuit sur les Antilles (matinée et mi-journée en métropole).

Il s'agit d'un événement climatique exceptionnel : un ouragan de force 5, c'est le maximum dans le classement des ouragans.Éric Maireà franceinfo

"Saint-Martin étant à proximité de l'œil du cyclone, les vents violents et la forte houle vont être d''une nature exceptionnelle sur Saint-Martin, donc c'est l'île qui nous cause le plus de souci. La trajectoire se confirme d'heure en heure, et l'œil du cyclone va passer à proximité très proche de Saint-Martin", a ajouté le représentant de l'État.

>> Cyclone Irma : suivez l'évolution de la situation en direct

Des renforts de la sécurité civile ont été envoyés à Saint-Martin : 60 sapeurs-pompiers venus de métropole sont sur place, la Guadeloupe a fourni 20 sapeurs-pompiers supplémentaires, et 200 gendarmes se trouvent également à Saint-Martin. Des médecins et infirmiers avec matériel médical ont été pré-positionnés.

Tous les locaux disponibles réquisitionnés

"L'essentiel de l'action des autorités et des services a été de mettre à l'abri les gens qui risquent d'être submergés par la forte houle, parce que les zones basses risquent d'être submergées", a ajouté Éric Maire, qui précise que tous les locaux disponibles ont été réquisitionnés à Saint-Martin (salles, églises, ainsi qu'un hôtel) et que plus de cent abris sont à la disposition des populations en Guadeloupe, soit de quoi accueillir plus de 10 000 personnes.

"Le moment le plus critique va intervenir en deuxième partie de nuit pour la Guadeloupe, et sur Saint-Martin avec un décalage de l'ordre de trois heures, donc ce sera plutôt pour nous demain matin que nous aurons le plus fort des précipitations, des vents et de la houle", prévient le préfet.

Ouragan Irma : "Il s'agit d'un événement climatique exceptionnel", prévient Éric Maire, préfet de Guadeloupe
--'--
--'--