Le typhon Hagupit balaye les Philippines, emportant maisons et lignes électriques

Les autorités ont ordonné à des millions de personnes de se réfugier dans des églises, des écoles et des gymnases avant le passage du typhon.

Des vagues frappent le front de fer à Legazpi (Philippines), à l\'approche du typhon Hagupit, le 7 décembre 2014.
Des vagues frappent le front de fer à Legazpi (Philippines), à l'approche du typhon Hagupit, le 7 décembre 2014. (REUTERS)

Venu de l'océan Pacifique, le typhon Hagupit est le plus puissant à toucher les Philippines cette année. Il balayait, dimanche 7 décembre, l'est de l'archipel, frappé par des pluies intenses et des vents soufflant en rafale à plus de 200 km/h, arrachant toitures et lignes électriques.

REUTERS

La tempête a commencé à frapper les villages de pêcheurs de l'île de Samar samedi soir et devrait affecter plus de la moitié de l'archipel, dont des régions du centre-est déjà dévastées il y a un an par le super-typhon Haiyan. "Beaucoup de maisons, surtout sur le littoral, ont été emportées par des vents violents", raconte Stephany Uy-Tan, maire de Catbalogan, une grande ville de Samar.

Les autorités locales n'avaient cependant pas fait état de décès dus aux intempéries dimanche à 16 heures (heure locale). Dans la matinée, un sentiment "collectif de soulagement" prédominait dans la grande ville portuaire de Tacloban, indique son vice-maire, Jerry Yaokasin. "Nous étions mieux préparés après Yolanda", nom que les Philippins donnent à Haiyan, explique-t-il.

Un pays régulièrement frappé par des intempéries meurtrières

Craignant une répétition de la désolation laissée l'an dernier par le super-typhon Haiyan, les autorités avaient dès vendredi ordonné à des millions de Philippins de se réfugier dans des églises, des écoles et des gymnases. Pour la seule région de Bicol, au nord de Samar, plus de 600 000 personnes ont été regroupées dans des centres d'évacuation.

Les Philippines, un pays en développement de 100 millions d'habitants, subissent régulièrement des intempéries meurtrières, avec en moyenne chaque année une vingtaine de typhons. En novembre 2013, le super-typhon Haiyan avait ainsi dévasté le pays, faisant plus de 7 350 morts.