Après le passage du "monstre Pam", le Vanuatu panse ses plaies

Le cyclone a ravagé cet archipel du Pacifique. Les premiers secours sont arrivés, alors que se profile une véritable catastrophe humanitaire.

FRANCE 2

La désolation règne au Vanuatu ce lundi 16 mars, trois jours après le passage d'un cyclone dévastateur. Pam est présenté comme l'une des pires catastrophes de l'histoire du Pacifique. Ses vents de 350 km/h et ses pluies diluviennes ont détruit beaucoup d'habitations et d'infrastructures.

Certaines Vanuatais essayent déjà de reconstruire leur frêle maison. Mais les rescapés ont besoin d'aide. Ils n'ont plus ni abris, ni eau potable.

"Nous allons avoir un travail colossal"

Les premiers secours, en provenance d'Australie et de France, sont arrivés hier. Officiellement, on déplore six morts et 30 blessés, mais ce bilan va s'alourdir. Beaucoup d'îles de cet archipel très pauvre sont encore coupées du monde.

Tim Nelson, de l'association Save the children, confie à France 2 : "On commence seulement à savoir ce qu'il se passe là-bas. Je pense que nous allons avoir un travail absolument colossal". Le président du Vanuatu, Baldwin Lonsdale, appelle la communauté internationale à l'aide après le passage de ce qu'il appelle le "monstre Pam".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitations détruites à Port-Vila, sur l\'archipel du Vanuatu, le 15 mars 2015.
Des habitations détruites à Port-Vila, sur l'archipel du Vanuatu, le 15 mars 2015. (UNICEF PACIFIC / AFP)