Les idées claires. Le réchauffement climatique est-il lié à l’activité humaine ?

Le réchauffement climatique actuel est au programme de notre rendez-vous hebdomadaire, "Les Idées claires", proposé par franceinfo et France Culture et destiné à lutter contre les désordres de l'information.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Le réchauffement climatique est l’une des controverses de la décennie. Certains, comme Donald Trump, confondent même météo et climat. Des personnes qui confondent le temps qu’il fait à court terme et les moyennes à long terme de différents paramètres météorologiques (température, pluviométrie, ensoleillement, etc.).

1°C degré de réchauffement global

L’homme a-t-il une responsabilité dans le réchauffement climatique ? La question fait débat depuis des années. En dépit des nombreux rapports publiés, certains estiment encore que l’évolution observée du climat n’est que le prolongement des évolutions du passé. Autrement dit, l’homme n’y serait pour rien. Mais les climato-sceptiques oublient que les changements climatiques passés se sont produits sur des milliers ou millions d’années, non pas sur une centaine d’années tel que nous le vivons actuellement.

La climatologue, directrice de recherche au CNRS, Sylvie Joussaume répond à ces questions. Existe-t-il une corrélation entre le début de l’ère industrielle et le réchauffement climatique ? Quelles sont les preuves scientifiques ? Et si ces modèles numériques se trompaient ? La faute aux énergies fossiles ? Et le Petit Âge de glace que l'hémisphère nord a traversé au XVIIe siècle ? Un degré de plus, un degré de moins, qu’est-ce que cela change ? "On observe un réchauffement depuis le milieu du XIXe siècle, explique-t-elle. On atteint 1°C degré de réchauffement global."

Le réchauffement est lié aux activités humaines

La présence des gaz à effet de serre participe au changement de la composition de l’atmosphère et contribue certainement à accélérer le processus de réchauffement climatique. Comment réussit-on aujourd’hui à le prouver ? "Ce réchauffement est global, indique Sylvie Joussaume, plus marqué sur les continents que sur les océans, plus marqué dans les hautes latitudes que dans les régions tropicales. Il a une signature qui nous permet de dire que le réchauffement est lié aux activités humaines." "On observe déjà des dérèglements sur un degré, poursuit la directrice de recherche, maintenant devant nous, si on ne fait rien, ce n’est pas un degré de réchauffement mais trois, quatre, cinq, degrés de plus et là ce sont des changements énormes surtout en un siècle."

Chaque semaine, dans "Les Idées claires", proposé par franceinfo et France Culture, Nicolas Martin traitera avec un expert d’une question que l’actualité et les "fake news" du moment malmènent, via un podcast et un format vidéo. 

Pollution à Volgograd, en Russie, en mai 2018.
Pollution à Volgograd, en Russie, en mai 2018. (MLADEN ANTONOV / AFP)