VIDEO. Le massif du Mont-Blanc filmé depuis un aigle pour alerter sur les effets du réchauffement climatique

Victor, un aigle pêcheur de deux mètres d'envergure, était équipé d'une caméra pour filmer les alentours, mardi.

Un phénomène visible à tire-d'aile. Un aigle pêcheur a survolé le massif du Mont-Blanc, dans les Alpes, mardi 8 octobre, pour attirer l'attention sur les effets du réchauffement climatique dans la zone. "Quand j'étais enfant, je sortais avec mes parents du tunnel du Mont-Blanc, je marchais dix minutes et je touchais le glacier. Aujourd'hui, il faut marcher une heure et demie, deux heures, pour toucher le glacier tellement il a remonté", assure Jacques-Olivier Travers, fauconnier de la Eagles Wings Foundation.

"Comme dans le pire scénario"

"Autour du monde, nous avons eu ces 50 dernières années une augmentation de la température d'environ 8 °C. Dans les Alpes, une moyenne de 1,5 °C. Et ici, nous sommes au Mont-Blanc, c'est 2 °C, a rappelé Ronald Menzel, directeur de l'ONG genevoise de protection des oiseaux de proie Freedom. Donc c'est déjà comme dans le pire scénario prévu par les scientifiques pour le changement climatique du siècle à venir."

Si les fauconniers veulent alerter sur l'impact du réchauffement climatique dans les Alpes, c'est aussi parce qu'il souhaitent un jour réintroduire dans la nature les aigles pêcheurs, une espèce qui ne vit aujourd'hui qu'en captivité. Ronald Menzel espère que cette opération offrant des "images spectaculaires" va amener des gens à prendre conscience de la beauté de la nature et les encourager à agir davantage en faveur du climat.

Le massif du Mont-Blanc vu depuis le dos d\'un aigle, le 8 octobre 2019.
Le massif du Mont-Blanc vu depuis le dos d'un aigle, le 8 octobre 2019. (FRANCE 2)