Vidéo "Il n'y aura plus de pub pour tous les produits polluants, les voitures n'y échapperont pas", assure Barbara Pompili

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le projet de loi Climat est examiné en Conseil des ministres mercredi matin. La ministre de la Transition écologique assure que l'interdiction de faire de la pub n'est pas "une menace mais une question de cohérence".

"À terme, il n'y aura plus de pub pour tous les produits polluants, donc les voitures polluantes n'y échapperont pas", a assuré mercredi 10 février sur France Inter Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, concernant le projet de loi Climat. Le texte, issu des propositions de la Convention citoyenne, est examiné en Conseil des ministres. Il prévoit, pour l'instant, seulement d'interdire la publicité sur les énergies fossiles, comme le pétrole.

"Pour l'instant dans la loi on a plusieurs options possibles : soit il y a des engagements volontaires et ils arrêtent de faire de la pub pour leurs produits polluants, soit ce sera interdit", a prévenu Barbara Pompili. "Ce n'est pas du tout une menace. C'est une question de cohérence. Aujourd'hui, nous luttons contre le réchauffement climatique. Aujourd'hui, il y a des produits qui contribuent au réchauffement climatique. Au nom de quoi, au nom de quelle cohérence, on devrait faire de la pub pour ça ?"

Les consommateurs mieux avertis grâce au carbone score

"Moi, je crois qu'il faut qu'il y ait un contrôle, qu'il y ait un contrôle de ces engagements et qu'il y ait un contrôle du non-respect de ces engagements, et ça, ça pourrait être dans la loi", a assuré Barbara Pompili. "Les consommateurs, en plus, seront mieux avertis grâce à cette loi puisque, grâce aux membres de la Convention citoyenne dont je salue le travail, on aura le carbone score". Le carbone score, "c'est une étiquette climat", précise-t-elle. "Quand vous allez faire vos courses, vous allez savoir si le produit que vous achetez est un produit qui porte atteinte au climat ou non, c'est un peu comme les étiquettes sur les logements."

Concernant les critiques adressées au projet de loi, Barbara Pompili invite "ses amis écologistes" à "arrêter de décourager les gens". "Quand on fait des efforts, ça paie. Toutes les personnes qui ont changé leur chaudière à fuel, ça a fait baisser nos émissions de gaz à effet de serre. Les gens qui ont pris leur vélo, ça a fait baisser nos émissions de gaz à effet de serre. Tout sert, tout paie. Je ne vois pas en quoi on fait avancer l'écologie en décourageant tout le monde. Je crois qu'on doit au contraire montrer que l'écologie, ça apporte de l'espoir, des changements dans la vie quotidienne."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.