Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo En mer d’Arabie, les "zones mortes", des régions maritimes où la vie n’est plus

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
En plein Golfe d’Oman, il existe une région maritime dépourvue de tout oxygène ou presque. Récemment découverte, la zone est comme « morte ».
brut
Article rédigé par

En plein Golfe d’Oman, il existe une région maritime dépourvue de tout oxygène ou presque. Récemment découverte, la zone est comme « morte ». 

"L’océan suffoque". Le constat du biogéochimiste britannique Bastien Queste se veut alarmant. Une zone maritime très appauvrie en oxygène vient d’être découverte en mer d’Arabie. La "zone morte" ou "hypoxique" serait aussi grande que l’Écosse et a été identifiée par un robot sous-marin.

La mise au jour d’un tel endroit n’aurait rien de rassurant, au contraire. "Nos recherches montrent que la situation est bien pire que ce que l’on craignait et que la zone morte est grande et continue à s’étendre", toujours selon Bastien Queste. La mer d’Arabie est, à ce jour, la plus grande des 450 zones mortes déjà découvertes sur l'ensemble de la planète. 

Un problème d’origine humaine

Une fois appauvries en oxygène, les zones mortes deviennent de véritables tombeaux pour la faune et la flore marine. D’ailleurs, les poissons qui ne meurent pas sur place et qui fuient, finissent dans le ventre des prédateurs ou les filets des pêcheurs. 

C’est l’activité humaine qui est à l’origine de ce dysfonctionnement majeur. En effet, les zones mortes résultent de l’utilisation des engrais et du rejet des eaux usées dans les océans. Le réchauffement climatique, quant à lui, y est également pour quelque chose puisque l’eau chaude contient moins d’oxygène.

En 50 ans, les zone de haute mer totalement dépourvues d’oxygène ont été multipliées par quatre. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.