La température record de 38 °C en juin 2020 dans l'Arctique validée par l'ONU

Ce nouveau record "sonne l'alarme sur les changements subis par notre climat", a souligné le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une église à Verkhoïansk (Russie), le 9 décembre 2021.  (MARC GARANGER / MARC GARANGER / AFP)

L'Organisation météorologique mondiale a validé, mardi 14 décembre, le record de température de 38 °Celsius (100,4 ° Fahrenheit) pour l'Arctique, atteint dans la ville russe de Verkhoïansk, le 20 juin 2020, un nouveau "signal d'alarme sur le changement climatique".

"Ce nouveau record arctique fait partie de ces observations rapportées aux archives des extrêmes météorologiques et climatiques de l'OMM, une agence de l'ONU, qui sonne l'alarme sur les changements subis par notre climat", a souligné le secrétaire général de cette agence de l'ONU, Petteri Taalas, notant que la même année l'Antarctique a aussi connu un record, avec 18,3 °C.

Verkhoïansk se trouve à environ 115 kilomètres au nord du cercle polaire et les températures y sont mesurées depuis 1885. Cette région de Sibérie orientale connaît un climat continental très sec, qui donne lieu à des hivers très froids et des étés très chauds.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.