Cet article date de plus d'un an.

Sirocco : "Un phénomène météo très impressionnant mais sans danger", indique le président de la filiale "risques" de Météo France

Alix Roumagnac, président de la société Predict, filiale "risques" de Météo France revient sur le phénomène météo du sirocco qui a teinté de jaune et d'orange le ciel de l'Est de la France samedi 6 février.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Lumière orange sur le village de Orschwihr (Haut-Rhin) liée au sirocco, le 6 février 2021. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Samedi 6 février, le ciel de plusieurs régions françaises s'est teinté d'orange, de jaune ou encore de rose, avec l'arrivée du sirocco. Ce phénomène météorologique est dû à un vent fort et sec, qui charrie du sable venu du Sahara.

Le phénomène a touché l'Est de la France et notamment le quart sud-est, de Lyon à la Côte d'Azur, en passant par Saint-Etienne, dans la Loire. Il était particulièrement visible en Provence.

Ce phénomène météo arrive "plutôt au printemps ou à l'automne, selon Alix Roumagnac, président de la société Predict, filiale "risques" de Météo France. Quand on a les talweg qui descendent jusqu'au nord de l'Afrique. C'est l'air froid qui est en altitude qui va créer des vents ascensionnels, qui vont aspirer le sable du Sahara et le faire remonter à travers la Méditerranée".

Aucune inquiétude à avoir

"Ce sable est en suspension et donne des couleurs comme le jaune, l'ocre. Et puis, derrière il y a de la pluie. Au moment où on parle, effectivement, il y a eu une ligne pluvieuse très intense sur la Méditerranée, qui est portée par cette dépression. (...) Ce système s'évacue vers l'Est et va partir sur l'Europe dans la journée de dimanche", explique le président de Predict.

Si le sirocco est très impressionnant, il ne présente "absolument aucun danger. Il ne faut pas que les gens s'inquiètent ou simplement pour la propreté des voitures puisque effectivement, avec les précipitations, les voitures vont se trouver boueuses", complète Alix Roumagnac.

Interrogé sur la survenue de ce phénomène en février, le président de la société Predict met cela sur le compte "de la douceur ces derniers jours, qui remontait du sud de l'Espagne et de l'Afrique du Nord". Ce phénomène ne devrait pas se reproduire dans les prochains jours, car "cette dépression qui faisait remonter de l'air chaud par le sud va maintenant faire descendre de l'air froid d'Europe du Nord, sur notamment le nord de la France."

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.