Sécheresse : la France a connu le mois de juillet le plus sec depuis 60 ans, selon Météo France

Par ailleurs, 68 départements sont désormais concernés par une restriction d'utilisation de l'eau.

La rivière asséchée du Doubs, à Maisons-du-Bois-Lievremont, le 31 juillet 2020.
La rivière asséchée du Doubs, à Maisons-du-Bois-Lievremont, le 31 juillet 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Un triste record. Juillet 2020 sera "probablement" au premier rang des mois de juillet les plus secs depuis 60 ans, selon Météo France. Parallèlement, 68 départements sont désormais concernés par une restriction d'utilisation de l'eau, selon le site Propluvia du ministère de la Transition écologique. Et la situation ne devrait pas s'arranger, alors qu'une nouvelle vague de chaleur est attendue à partir de jeudi ou vendredi. 

Carte de la vigilance sécheresse, au 3 août 2020. En rouge, les zones dites \"en crise\", en orange celles \"en alerte renforcée\", en jaune celles \"en alerte\" et en gris celles placées sous \"vigilance\". 
Carte de la vigilance sécheresse, au 3 août 2020. En rouge, les zones dites "en crise", en orange celles "en alerte renforcée", en jaune celles "en alerte" et en gris celles placées sous "vigilance".  (PROPLUVIA)

De trop faibles précipitations

"Du 1er au 28 juillet 2020, les précipitations en moyenne sur la France n'atteignent que 28 % des valeurs normales pour cette période", indique Météo France. Un déficit de pluie qui touche particulièrement les régions du Sud-Ouest à la vallée de la Loire, et celles du Nord-Est. Malgré les orages qui ont frappé le pays en fin de semaine dernière, le mois de juillet 2020 devrait être le mois de juillet le plus sec depuis 1959, explique l'institut de météorologie. 

La situation est particulièrement difficile pour les agriculteurs, qui expériment différentes méthodes pour lutter contre le manque d'eau"Le cru 2020 est particulièrement mauvais pour les céréaliers français", s'est notamment inquiété Arthur Portier, consultant chez Agritel, société française de conseil sur les marchés agricoles, auprès de franceinfo