Sécheresse : comment indemniser les agriculteurs ?

La France connait un épisode de sécheresse particulièrement violent. Combien cela va-t-il coûter aux assureurs et à l'État ?

2019 est la septième année la plus sèche depuis 1958 en France. Certains spécialistes la comparent déjà au terrible épisode de 1976, quand les cultures ont le plus souffert. Un manque de pluie pendant une période prolongée, une humidité insuffisante pour les terres, des nappes phréatiques vides... les caractéristiques témoignent d'une sécheresse particulièrement violente. Les conséquences financières sont désastreuses pour les agriculteurs et les assureurs s'attendent à une année record en termes d'indemnisation.

Une taxe exceptionnelle en 1976

Depuis 2015, la sécheresse leur coûte entre 700 et 900 millions d'euros par an. En 1976, tous les citoyens avaient été mis à contribution pour aider les éleveurs via une taxe exceptionnelle. Quarante ans plus tard, la FDSEA refuse l'idée d'un impôt-sécheresse. Les agriculteurs réclament un versement anticipé des aides européennes et un système d'indemnisation plus simple en cas d'aléas climatiques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La sécheresse sévit près de Lussat, dans la Creuse, le 20 juillet 2019.
La sécheresse sévit près de Lussat, dans la Creuse, le 20 juillet 2019. (GEORGES GOBET / AFP)