Référendum sur l'environnement : 75% des Français souhaiteraient une victoire du "oui" mais 62% y voient "une manœuvre", selon un sondage

Ils ne sont que 35% à être "certains" de participer à un référendum qui permettrait l'inscription de la protection de l'environnement dans la Constitution.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron lors de sa réunion avec la Convention citoyenne pour le climat, lundi 14 décembre 2020. (THIBAULT CAMUS / POOL)

Les trois quarts des Français souhaiteraient une victoire du "oui" à l'occasion d'un éventuel référendum sur l'inscription de l'environnement dans l’article 1 de la Constitution, mais 62% d'entre eux pensent que l'initiative d'Emmanuel Macron est "une manœuvre de sa part pour séduire l’électorat écologiste", selon un sondage* Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro.

>> Pourquoi la proposition d'un référendum pour inscrire la cause climatique dans la Constitution est un pari risqué pour Emmanuel Macron.

Le chef de l'État a annoncé, lundi 14 décembre, son désir de voir aboutir cette mesure défendue par la Convention citoyenne pour le climat. L'initiative présidentielle semble susciter un engouement modéré chez les Français puisque seulement 35% sont "certains" d'y participer. 12% estiment qu'il "est peu probable" qu'ils se déplacent et 8% des Français sont "absolument certain" de ne pas y participer.

Une annonce qui séduit l'électorat de gauche 

Cette probable faible participation s’explique par deux facteurs. D'abord, seule une personne interrogée sur deux (53%) pense que cette inscription de la défense de l’environnement dans la Constitution permettra de renforcer concrètement la place de l’environnement en France. D’autre part, 62% des sondés pensent que cette démarche du président n'est pas sans arrière-pensées. C'est selon eux, "une manœuvre de sa part pour séduire l’électorat écologiste à un peu plus d’un an de la présidentielle".

La séduction de l'électorat de gauche semble d'ailleurs opérer puisque 68% des sympathisants écologistes et 63% des sympathisants de gauche estiment que cette inscription de la défense de l’environnement dans la Constitution sera bien efficace pour l’environnement. Ils sont plus nombreux que les sympathisants de LREM (54%), du Rassemblement national (47%) et des Républicains (39%). Chez les sympathisants de la droite et du parti de Marine Le Pen, c'est surtout le sentiment d’inutilité plutôt que l’hostilité qui l’emporte concernant cette initiative présidentielle. 

Un bilan sur l'écologie jugé globalement négatif

Malgré le peu d'engouement exprimé par les Français, ils se disent favorables (75%) à la victoire du "oui". 24% souhaitent la victoire du "non". 1% ne se prononce pas. On retrouve cette tendance sur l'ensemble de l'échiquier politique : 94% de "oui" chez EELV, 87% au PS, 76% chez LREM, 72% à LFI, 61% au RN et 58% au sein de LR. 

Plus globalement, le bilan porté sur la politique d’Emmanuel Macron en matière de protection de l’environnement reste négatif : 55% des personnes interrogées (et 60% des écologistes) le jugent "mauvais".

*Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogée par Internet les 16 et 17 décembre 2020.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.