Réchauffement climatique : les agriculteurs s'adaptent et misent sur des plantes qui résistent mieux à la chaleur

Publié
Réchauffement climatique : les agriculteurs s'adaptent et misent sur des plantes qui résistent mieux à la chaleur
FRANCE 3
Article rédigé par
L. Campisi, G. Le Goff, A. Fischer, J. Sarfati, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

Les agriculteurs constatent le changement climatique tous les jours et doivent déjà s'adapter. Dans l'Aude, un vigneron a ainsi décidé de remplacer peu à peu ses vignes par de l'aloe vera, qui nécessite notamment peu d'entretien.

Un soleil de plomb, et des pluies de plus en plus rares. À Fitou (Aude), le réchauffement climatique menace le vignoble de Laurent Maynadier. Viticulteur depuis 13 générations, il voit la vigne mûrir de plus en plus vite, au point de récolter trois semaines plus tôt qu'il y a 40 ans. "Un manque d'eau et en plus une période de sécheresse importante, la vigne va pomper dans ses réserves (...) et va dépérir, et mourir", déplore le viticulteur du domaine Château des Sœurs.

Des plantes qui nécessitent peu d'entretien

C'est ce qui est arrivé sur l'une de ses parcelles, l'année dernière. De ses 2 500 pieds de vignes asséchés, il ne reste plus que des branches et quelques souches. Ce sol n'est plus adapté aux vignes, mais les cactus, eux, l'adorent. Alors, pour assurer son avenir, Laurent Maynadier mise sur la figue de barbarie. Elle recouvrira bientôt huit de ses 20 hectares de culture. Juste à côté, se tient un autre cactus très prisé en cosmétique : l'aloe vera. Cette plante ne nécessite que peu d'entretien, et aucun pesticide, ce qui est bien plus rentable que le vin. Plus au nord, à Broué (Eure-et-Loir), les agriculteurs s'adaptent aussi au changement climatique. Ici, le traditionnel blé ou colza est remplacé par une céréale venue d'Afrique, le sorgho.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.