Réchauffement climatique : les pays de l'Union européenne ont réduit leurs émissions de CO2 en 2018, selon Eurostat

L'Office de statistiques a publié mercredi un rapport sur les émissions de CO2 issues de la consommation d'énergie.

Une éolienne tourne à Osterode (Allemagne), le 15 août 2013.
Une éolienne tourne à Osterode (Allemagne), le 15 août 2013. (FRANK MAY / PICTURE ALLIANCE / AFP)

Les pays de l'Union européenne ont réduit de 2,5% leurs émissions de CO2, qui contribuent fortement au réchauffement de la planète, en 2018. L'effort est cependant limité par de fortes hausses enregistrées en Pologne et en Slovaquie, a annoncé mercredi 8 mai l'Office de statistiques Eurostat.

Les émissions de CO2 provenant de la combustion des énergies fossiles ont diminué dans 20 des 28 Etats membres, précise Eurostat. Les plus fortes baisses ont été constatées au Portugal (-9% par raport à 2017), en Bulgarie (-8,1%), en Irlande (-6,8%) et en Allemagne (-5,4%). Mais elle ont continué à progresser en Pologne (+3,5%), en Slovaquie (+2,4%), en Finlande (+1,9%) en Lettonie (+8,5%), en Estonie (+4,5%), en Lituanie (+0,6%, à Malte (+6,7%) et au Luxembourg (+3,7%), indique Eurostat.

Un engagement à 40% d'ici à 2030

L'Allemagne a contribué pour 22% des émissions de CO2 dans l'UE en 2018, suivie par le Royaume-Uni (11,4%), la Pologne (10%), la France (10%) et l'Italie (10%). La Lettonie pèse 0,2%. Pour rappel, l'UE s'est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20%, par rapport à leurs niveaux de 1990 en 2020 et de 40% en 2030.