Réchauffement climatique : il y a de plus en plus de tortues femelles en Australie

Le réchauffement climatique a des effets multiples sur la planète. Il a même un impact sur le sexe des tortues.

99% des jeunes tortues australiennes sont des femelles. C’est ce qu’ont découvert des scientifiques dans une étude publiée dans la revue Current Biology. Il s’agit en fait des tortues vertes de l’île de Raine, au nord du pays. Plus précisément, ils ont constaté que 99,1% des jeunes et 86,8% des adultes sont des femmes, soit un mâle pour 116 femelles. Cela fait maintenant 20 ans que les tortues du Nord produisent en majorité des femelles, qui sont aujourd'hui en excès d'environ 200 000.

Le sexe des tortues est déterminé par la température

Les scientifiques expliquent ce déséquilibre par le fait que le sexe des tortues est déterminé en fonction de la température à laquelle l’œuf est exposé. Selon National Ocean Service, en dessous de 28 degrés, la tortue naît mâle. Il sera féminin si la température est supérieure à 31 degrés. Or les plages du nord de l’Australie se réchauffent de plus en plus. Pour cause, le réchauffement climatique, qui met en péril la capacité des tortues à se reproduire. 

Pour le directeur général WWF Australie, Dermot O’Gorman, il faut agir : "L’Australie doit mettre en oeuvre des mesures ambitieuses pour lutter contre le changement climatique qui permettront de sauver la Grande Barrière de Corail et ses créatures unique."

Réchauffement climatique : il y a de plus en plus de tortues femelles en Australie
Réchauffement climatique : il y a de plus en plus de tortues femelles en Australie (BRUT)