En Arctique, il fait 20 °C de trop pour la saison

La région située autour du pôle Nord a connu une vague de chaleur exceptionnelle pour un mois de novembre. L’étendue de la banquise, elle, se trouve à un minimum historique pour cette période de l’année.

Un loup arctique, en Alaska (Etats-Unis).
Un loup arctique, en Alaska (Etats-Unis). (NOVACK N / HORIZON FEATURES / AFP)

L'Arctique a connu cet automne des températures record. A la mi-novembre, il faisait près de 0°C au pôle Nord, soit 20 °C de plus que la moyenne des températures attendues à la même période, selon les relevés de l'Institut météorologique danois. Sur ces quatre dernières semaines, le thermomètre est resté 9 à 12°C au-dessus de la normale.

La banquise n'a jamais été aussi peu étendue

Conséquence : l'océan arctique a connu un recul sans précédent de la banquise. Une nouvelle inquiétante pour cette région dont le sort a un impact majeur sur l'ensemble de la planète. L'Arctique se réchauffe déjà habituellement deux fois plus vite que le reste du monde, en raison du réchauffement climatique global.

En octobre, l'étendue de la banquise n'avait atteint que 6,4 millions de km2, soit un tiers de moins que la moyenne de la période 1981-2010. C'est la plus faible superficie pour cette saison depuis le début des relevés satellitaires, en 1979.