Plogging : courir en ramassant des ordures

Le "plogging" permet de faire du sport et une bonne action en même temps. Pendant le jogging, les adeptes de ce sport en profitent pour ramasser les ordures.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis quelques mois, les joggeurs ajoutent une flexion à leur course, dans le but de courir et de collecter des déchets. Le plogging vient de Suède, le terme vient de la contraction de plocka qui signifie ramasser et de jogging. Chaque semaine, 20 tonnes de déchets sont récoltées par 50 000 membres dans le monde. Régulièrement, l'association Run Eco Team de Paris fait découvrir cette nouvelle pratique. Les néophytes sont conquis : "J'agis pour la planète et en plus je fais mon sport!", s'enthousiasme une nouvelle adepte.

50 kilos de déchets sur un parcours de 9 kilomètres

Avant de débuter un "run" écologique, les coureurs prennent tous un sac-poubelle et des gants. Fabrice Landousy, l'ambassadeur de l'association, rappelle aux coureurs qu'il "ne s'agit pas de ramasser tous les déchets, si c'est trop lourd, trop encombrant, vous laissez". Sur le canal de l'Ourcq, les ploggeurs ont fort à faire et ramassent des canettes de bières et des mégots. La masse des déchets oblige les coureurs à ralentir le pas. À la fin des courses, les ploggeurs comptent leur sac et le poids des ordures ramassées. Ce jour-là, les 22 ploggeurs suivis par France 3 ont collecté 50 kilos de déchets sur un parcours de 9 kilomètres, soit plus de 2 kilos par personne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les déchets s\'amoncellent sur la voie publique à La Rochelle. La ville a fait le plein de touristes cet été, mais les riverains sont inquiets et en appellent à la municipalité.
Les déchets s'amoncellent sur la voie publique à La Rochelle. La ville a fait le plein de touristes cet été, mais les riverains sont inquiets et en appellent à la municipalité. (FRANCE 2)