Paris : des militants écologistes d'Extinction Rebellion aspergent de sang le bâtiment du Medef

Avec cette action coup de poing, vendredi, ils voulaient dénoncer des "lobbies" qui empêchent, selon eux, l'application des mesures environnementales.

Un militant d\'Extinction Rebellion asperge de faux sang le bâtiment du Medef, à Paris, le 19 juin 2020.
Un militant d'Extinction Rebellion asperge de faux sang le bâtiment du Medef, à Paris, le 19 juin 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des militants du mouvement écologiste Extinction Rebellion ont mené, vendredi 19 juin, une action coup de poing contre les locaux du Medef à Paris. Ils ont aspergé la façade du bâtiment de faux sang pour dénoncer des "lobbies" qui empêchent selon eux l'application des mesures environnementales. Déguisés en hommes et femmes d'affaires, fumant de gros cigares, une quinzaine de militants se sont regroupés devant le siège du patronat où ils ont parodié "le discours pro-économique et écocidaire" de ce "lobby influent", puis chanté "quel plaisir de polluer !""Nous dénonçons l'influence actuelle qu'ont les lobbies très polluants, que ce soient les lobbies de l'agro-industrie, le Medef, l'industrie du plastique qui, alors que le Covid n'était pas terminé, ont commencé à envoyer des courriers pour demander la suspension des normes environnementales qui sont aujourd'hui nécessaires pour notre survie", a déclaré un membre du mouvement britannique. 

"Le vrai coupable, c'est d'abord l'exécutif"

"On voulait à la fois dénoncer le cynisme et montrer que c'est quelque chose de dramatique. Il y a déjà des morts à cause de la crise climatique, des famines, des épidémies, et donc ces gens-là ont du sang sur les mains, il faut le dire", a-t-il ajouté. Pour Extinction Rebellion, "le vrai coupable, c'est d'abord l'exécutif qui accepte ces relations et cette influence dans ses choix", explique le mouvement dans un communiqué. Les forces de l'ordre sont arrivées après l'action, aucune interpellation n'a eu lieu.