Orages : le nord du Gard dans la tourmente

Il n’y a plus de départements en vigilance orange, mais les orages ont frappé le sud de la France depuis jeudi 9 août. Dans le Gard, 750 personnes ont dû être évacuées.

Voir la vidéo

Il y a eu le beau temps, il y a désormais la pluie. Mais surtout, les gros orages. Dans le Gard, de nombreux touristes ont dû passer la nuit dans un gymnase à l’abri. 184 personnes, notamment des touristes, ont été surprises par la montée des eaux à Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard). "Notre camping a été complètement balayé, toutes les tentes, les camping-cars, les caravanes ont été détruits. Nous sommes contents d’avoir pu nous en tirer", témoigne Ingo Masenclever, un touriste allemand.

Un homme disparu

Jeudi 9 août vers 8h, un déluge s’est abattu sur le camping, et le ruisseau s’est transformé en torrent, emportant tout sur son passage. À certains endroits, l’eau est montée à deux mètres. 100 Allemands qui étaient venus en colonie de vacances ont eu la peur de leur vie. "Tout d’un coup, une énorme vague nous est tombée dessus, ça a tout inondé, une catastrophe", raconte le directeur de colonie de vacances.
Sur place, les secours mettent un à un les campeurs à l’abri, certains s’étant même réfugiés dans les arbres. Un encadrant de la colonie est toujours porté disparu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des orages et des fortes pluies se sont abattues jeudi sur le Centre-Est et le Sud-Est de la France, nécessitant des évacuations de campings et colonie de vacances dans le nord du Gard où un Allemand est porté disparu.
Des orages et des fortes pluies se sont abattues jeudi sur le Centre-Est et le Sud-Est de la France, nécessitant des évacuations de campings et colonie de vacances dans le nord du Gard où un Allemand est porté disparu. (BORIS HORVAT / AFP)