"On veut bien éteindre la lumière, mais faut pas se foutre de notre gueule" : des militants belges interpellent leurs ministres sur le climat

Les citoyens belges sont invités à envoyer des messages aux politiques pour qu'ils prennent des mesures de lutte contre le dérèglement climatique.

Une marche pour le climat a réuni 70 000 personnes à Bruxelles (Belgique), le 27 janvier 2019.
Une marche pour le climat a réuni 70 000 personnes à Bruxelles (Belgique), le 27 janvier 2019. (BERTRAND VANDELOISE / HANS LUCAS / AFP)

Nom de l'opération : "Réveillez vos ministres". Act for Climate Justice, qui rassemble des "activistes et des groupes pour la justice sociale et climatique" en Belgique, a annoncé, mercredi 30 janvier, avoir collé plus de 2 000 affiches dans plusieurs villes belges, dont Bruxelles, afin "d'interpeller leurs ministres en charge des questions climatiques", comme le rapportent plusieurs médias belges.

"L’éclairage d’un panneau publicitaire équivaut à la consommation de trois ménages. On veut bien éteindre la lumière, mais il ne faut pas se foutre de notre gueule", expliquent les militants à l'origine de l'action, relaie Le Soir.

"Nous, citoyens, continuerons jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’il faut à tout prix changer les règles du jeu", indique le mouvement, qui appelle tous les habitants à interpeller les ministres concernés. "Le but est d’envoyer des messages aux ministres afin de les pousser à apporter une solution structurelle et politique à la hauteur de la crise climatique, souligne Act for Climate Justice. 

Plusieurs milliers de lycéens et collégiens, francophones et flamands, ont également manifesté jeudi à Bruxelles lors d'une nouvelle marche pour le climat. Une autre manifestation dimanche pour la marche européenne pour le climat, rassemblant cette fois jeunes et adultes, avait mobilisé 70 000 personnes à Bruxelles, selon la police.