"Nous n'avons jamais vu cela" : des scientifiques alertent sur l'accélération de la fonte des glaciers au Canada

Cette fonte, due au réchauffement climatique, apportera des "changements dramatiques" dans la région, préviennent les scientifiques.

Des chiens de traineau traversent le territoire de Yukon dans le nord-ouest du Canada, le 15 février 2008.
Des chiens de traineau traversent le territoire de Yukon dans le nord-ouest du Canada, le 15 février 2008. (SAM HARREL/AP/SIPA)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le réchauffement climatique dans le nord de la planète va "deux fois plus vite" que dans le Sud. Des scientifiques canadiens alertent, mardi 30 octobre, sur la fonte des glaciers du Yukon, un territoire situé au nord-ouest du pays, à la frontière avec l'Alaska. Selon ces chercheurs cités par The Guardian (en anglais), la fonte de ces glaces est deux fois plus rapide que prévu, situation qui aura des "conséquences dramatiques" dans la région, préviennent-ils.

"Cette région est l'une des plus touchées par le réchauffement climatique et nous l'observons depuis quinze ans, a déclaré Daivd Hik de l'Université Simon-Fraser (Canada). L'ampleur du changement est dramatique". Dans un récent rapport sur l'état des montagnes publié cet été, le club alpin canadien affirme que la région du Yukon et de l'Alaska perd deux fois plus de glace que le reste du pays.

Cette accélération a déjà entraîné des changements importants dans la région. En 2016, face au manque d'eau, la rivière Slim qui alimente le lac Kluane, classé au patrimoine de l'Unesco, a été complètement asséchée. Depuis, le niveau du lac a baissé, provoquant la disparition de milliers de poissons. "Nous n'avons jamais vu ça. Cela sort du cadre de la normale", a déclaré Diane Wilson, la directrice de l'unité de gestion des parcs du Canada à la radio CBC (article en anglais). Les chercheurs ont toutefois espoir que la situation change : "Les montagnes n'ont jamais été autant vénérées, les gens les adorent. Si on en prend conscience, un changement peut être fait", ose l'un d'entre eux.