VIDEO. "On a consommé sans du tout se poser la question" : quand les seniors s'engagent pour le climat

Plusieurs organisations avaient lancé un appel, samedi 21 septembre, pour la défense de la planète. Parmi les manifestants à Paris, de nombreux seniors expriment leur culpabilité.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Claude Guyon, 62 ans, danse pour le climat lors de la manifestation du 21 septembre à Paris. Il condamne le mode de vie de toute sa génération : "On n'a pas été assez vigilants sur les conséquences de notre industrialisation, (...) mais comme toute personne qui commet des erreurs, c'est important de les reconnaître et de changer", déclare le manifestant. Dans le cortège, les seniors sont nombreux, militants écologistes ou citoyens.

Une marche intergénérationnelle

Chantal François, 66 ans, ancienne scientifique, regrette de ne pas avoir ouvert les yeux plus tôt sur les risques climatiques. "Je reconnais ne pas avoir suffisamment pris conscience sachant que j'avais des connaissances", admet-elle. Une prise de conscience générationnelle teintée de culpabilité, partagée par le comédien sexagénaire Lambert Wilson, présent dans la manifestation. "On a consommé, on a voyagé, on s'est déplacé sans du tout se poser la question sur l'effet de la planète", regrette l'acteur. À Paris, samedi 21 septembre, la défense du climat était intergénérationnelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans la Marche pour le climat à Paris, le 21 septembre 2019.
Des manifestants dans la Marche pour le climat à Paris, le 21 septembre 2019. (LUCAS BARIOULET / AFP)