"Marche du siècle" : "Si les initiatives ne viennent pas du peuple, les politiques ne suivront jamais"

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont répondu présentes à l'appel de la "Marche du siècle" pour le climat organisée partout en France. Franceinfo a rencontré des participants dans le cortège parisien. 

Quelque 36 000 personnes selon la préfecture de police et 107 000 selon les organisateurs ont participé samedi à Paris à la \"Marche du siècle\", manifestation destinée à dénoncer \"l\'inaction\" contre le changement climatique.
Quelque 36 000 personnes selon la préfecture de police et 107 000 selon les organisateurs ont participé samedi à Paris à la "Marche du siècle", manifestation destinée à dénoncer "l'inaction" contre le changement climatique. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des dizaines de milliers de manifestants participent samedi en France à la "Marche du siècle" pour le climat. Ils exigent "des réponses à la hauteur de l'enjeu". Environ 140 organisations, de Greenpeace France à la Fondation Nicolas Hulot ont appelé à descendre dans la rue. A Paris, les participants ont convergé  place de l'Opéra à 14h pour un défilé jusqu’à la place de la République.

>> "Marche du siècle" : suivez notre direct

Chloé est membre de "L’Affaire du siècle", l’association à l’origine du procès intenté contre l’Etat contre son inaction climatique. "Aujourd’hui, si on manifeste c’est aussi pour que le procès du siècle viennent à son terme et pour que le pacte pour l’environnement soit normatif et puisse obliger les pays à aller dans le sens d’une meilleure planète", explique-t-elle.

Une mobilisation citoyenne

Moins de pollution, préserver la biodiversité font partie des revendications, mais les manifestants souhaitent également une société plus équitable. "Fin du mois, fin du monde, même combat", peut-on lire sur une pancarte avec toujours en filigrane cette volonté : le changement passe les mobilisations citoyennes. C’est le credo de Sami, un militant écologiste. "Si les initiatives ne viennent pas du peuple, finalement les politiques ne suivront jamais. Donc il faut qu’on se mobilise tous en tant que citoyens, qu’on soit présents, et qu’on puisse être visibles dans la rue", dit-il.

La \"Marche du siècle\", samedi 16 mars, Boulevard des Italiens, à Paris.
La "Marche du siècle", samedi 16 mars, Boulevard des Italiens, à Paris. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

Des dizaines de milliers de manifestants qui se sont rendus visibles samedi dans plusieurs villes de France, dont 45 000 rien qu’à Paris selon le comptage des médias réalisé par Occurrence (36 000  selon la préfecture de police et 107 000 selon les organisateurs), et audibles puisqu’un immense camion sonore bardé d’enceintes accompagnait dans les rues de la capitale cette "Marche du siècle".

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.