Le projet de loi Climat "est loin de permettre d'atteindre l'objectif de -40% sur les émissions de gaz à effet de serre en 2030", critique négaWatt

Selon l'association, la question des "passoires thermiques" par exemple illustre un  "recul énorme de l'ambition de la Convention citoyenne pour le climat". Elle qualifie le texte de "temps perdu".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Yves Marignac, expert sur l’énergie et porte-parole de l’Association négaWatt, le 12 mai 2009. (JAY DIRECTO / AFP)

Le gouvernement examine mercredi en Conseil des ministres le projet de loi "Climat et résilience". Ce texte est issu des propositions de la Convention citoyenne. Parmi les mesures figure la fin de la location de logements mal isolés, surnommés "passoires thermiques". "Le texte est loin de permettre d'atteindre l'objectif de -40% sur les émissions de gaz à effet de serre en 2030", a critiqué sur franceinfo Yves Marignac, expert en énergie et porte-parole de l’Association négaWatt.

franceinfo : Qu'en est-il des passoires thermiques ?

Yves Marignac : Il y a un évidemment un changement en cours lié à la réforme du DPE (Diagnostic de performance énergétique). Plus largement sur la question centrale de la rénovation des passoires thermiques c'est vraiment un point sur lequel on a toute l'illustration du recul énorme de l'ambition de la Convention citoyenne pour le climat et de ce texte.

Que proposait la Convention citoyenne à ce sujet ?

La Convention citoyenne avait clairement formulé la nécessité d'aller vers une obligation de rénovation de l'ensemble des logements pas seulement des passoires, globale et performante. Il n’y a rien sur la nécessité de rénover tous les logements, aucun progrès vers cette notion d'obligation et on a même une incitation à cette politique de rénovation par petits pas, par étape. Le texte est loin de permettre d'atteindre l'objectif de -40% sur les émissions de gaz à effet de serre en 2030. C'est un texte qui est extrêmement décevant et très loin de la nature structurante dont on a besoin.

Que pensez-vous des propositions de ce projet de loi ?

Il y a très peu de mesures en termes d'accompagnement, d'aide des ménages les plus précaires dans ces changements. L'enjeu de la justice sociale est également raté. Sur ces passoires, on a une mesure qui est devenue une obligation de rénover les passoires thermiques en location avant 2028 qui n'apporte rien. C'est même un recul par rapport à la loi existante puisque la loi de 2019 avait cranté l'interdiction de l'ensemble de ces passoires en 2028. On a des textes sans obligations, sans véritables sanctions qui ancrent le refus d'aller vers cette politique nécessaire de réformes et de rénovations en profondeur de l'ensemble de nos logements. C'est du temps perdu sur ce point et sur les autres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.