Après le passage de la tempête Diego, plus de 18 000 foyers encore privés d'électricité

Au plus fort de la tempête, 70 000 foyers ont été privés de courant vendredi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un arbre tombé sur une voiture, le 8 avril 2022 à Nantes (Loire-Atlantique). (MAXPPP)

Ils sont encore nombreux à rester dans le noir. Plus de 18 000 foyers sont toujours privés d'électricité, principalement en Nouvelle-Aquitaine et en Auvergne-Rhône-Alpes, après le passage de la tempête Diego, a annoncé samedi 9 avril, à la mi-journée, le gestionnaire du réseau Enedis. 

Plus tôt dans la matinée, ils étaient encore près de 30 000 sans courant. Plus précisément, ces foyers se situent "autour de l'estuaire de la Gironde et en Auvergne", a détaillé Enedis dans un point sur l'état du réseau électrique à 8h30.

Toutefois, "la moitié" des clients touchés ont été réalimentés "en moins de 24 heures", a précisé l'opérateur, qui a ajouté que "plus de 1 000 techniciens d'Enedis et d'entreprises partenaires sont sur le terrain pour réaliser les diagnostics nécessaires et réalimenter au plus vite les clients concernés". Au plus fort de la tempête vendredi soir, 70 000 foyers étaient privés de courant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.