La Sibérie fait face à une vague de chaleur

En Sibérie (Russie), les températures élevées sont un signe inquiétant du réchauffement climatique. 38 degrés ont été relevés.

FRANCE 3

La Iakoutie (Russie) est la région habitée la plus froide au monde. Elle est normalement coutumière des records de froid. Mais Verkhoiansk est désormais célèbre pour un record de chaleur. Elle a enregistré samedi 20 juin plus de 38 degrés : du jamais vu pour une ville située au nord du cercle polaire.

"Une des expressions du réchauffement climatique"

"On est sous l'influence des hautes pressions qui empêchent l'air un peu plus frais de s'écouler, ce qui fait que les températures se sont mises à flamber", analyse Ludovic Lagrange, météorologue pour France Télévisions. La région a déjà connu des vagues de chaleur, mais jamais aussi intense et jamais aussi longue. "On pourrait se dire que ça n'arrive qu'une fois et puis on regarde ailleurs. La réalité, c'est que c'est l'une des expressions du réchauffement climatique, et il y en a plein d'autres en zone arctique", précise Mika Mered, auteur du livre Les mondes polaires. D'après Greenpeace, les incendies en Russie ont détruit l'équivalent de la superficie de la Grèce cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un lac artificiel en Sibérie (Russie), le 11 juillet 2019.
Un lac artificiel en Sibérie (Russie), le 11 juillet 2019. (ROSTISLAV NETISOV / AFP)