L'ouragan Leslie devrait atteindre le Portugal "dans la nuit de samedi à dimanche avec des rafales à 130 km/h"

L'ouragan de catégorie 1 baptisé "Leslie" se dirige vers le Portugal. Il devrait atteindre les côtes dans la nuit de samedi à dimanche, mais aura perdu en puissance entre temps.

Un couple observe des vagues déferler sur une plage de Nazare, au Portugal (illustration).
Un couple observe des vagues déferler sur une plage de Nazare, au Portugal (illustration). (FRANCISCO LEONG / AFP)

L'ouragan Leslie, de catégorie 1, "se dirige vers le Portugal, qu'il devrait atteindre dans la nuit de samedi à dimanche", a confirmé samedi 13 octobre sur franceinfo Christelle Robert, prévisionniste à Météo France. Leslie va perdre sa catégorie 1 "juste avant d'arriver, d'après les prévisions", précise-t-elle, mais doit atteindre le Portugal "avec des rafales à 130 km/h", avec des pointes probables à 150 km/h. "On attend des vagues de 7 à 13 mètres", alerte la prévisionniste.

Un phénomène rare en Europe

Un ouragan en Europe est un phénomène "rare" fait observer Christelle Robert. "Seulement neuf ouragans ont été observés, aussi à l'Est du bassin atlantique", depuis le début de l'observation du climat par satellite, le dernier étant Ophélia en 2017 "qui avait touché l'Irlande", rappelle la prévisionniste.

Concernant l'ouragan Michael, qui a touché mercredi les côtes de Floride, aux États-Unis, avec des vents à 250 km/h, Christelle Robert explique que c'est l'un des "quatre ouragans les plus puissants à avoir touché les États-Unis continentaux". Ces phénomènes qui se multiplient ont "un lien" avec le réchauffement de la planète. "Avec des eaux plus chaudes, on a plus d'énergie qui va être donnée aux cyclones, des cyclones qui peuvent être plus violents", précise-t-elle.

Un record de chaleur battu vendredi en France

En France, les chaleurs enregistrées durant ce mois d'octobre témoignent d'une année "assez exceptionnelle. C'est un épisode de chaleurs tardives", dit Christelle Robert. "On bat des records décadaires. On a des températures très chaudes pour la saison au niveau de la France. Quand on regarde notre indicateur de températures moyennes, il a été battu vendredi avec 19,9° en moyenne sur le pays", battant l'ancien record de 19,5° "qui datait de 1990, un 13 octobre".

La prévisionniste assure que "cela s'inscrit dans un contexte de changement climatique. On aura forcément de plus en plus de jours chauds. Depuis le 1er avril, on constate que 90% des jours sont dans la normale ou au-dessus des normales" de saison.

Depuis le XXe siècle et le début de l'ère industrielle, "on a 1,5°C en plus sur la France", rappelle la Christelle Robert. Selon elle, "au rythme où vont les émissions de CO2, ce sera plus 0,1°C ou 0,2°C par décennie".