Japon : les autorités toujours sans nouvelles d'une centaine de personnes après une gigantesque coulée de boue

La mort de trois personnes a été confirmée jusqu'à présent, mais il ne s'agit que d'un bilan très provisoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vue aérienne de la ville d'Atami (Japon) et des dégâts causés par une coulée de boue, le 4 juillet 2021. (AP / KYODO NEWS)

Des recherches ont repris tôt lundi 5 juillet dans la ville côtière d'Atami (Japon), théâtre d'une gigantesque coulée de boue. L'incertitude régnait sur le sort de plus d'une centaine de personnes dont les autorités étaient toujours sans nouvelles. La mort de trois personnes a été confirmée jusqu'à présent, mais il ne s'agit que d'un bilan très provisoire. Une vingtaine de personnes sont officiellement portées disparues. Cependant, plus de 48 heures après le glissement de terrain, les responsables locaux peinaient toujours à déterminer le sort d'une centaine d'autres personnes qui étaient censées se trouver dans le secteur au moment de la catastrophe.

Des précipitations extrêmes dues au dérèglement climatique

Environ 130 maisons et autres bâtiments ont été détruits ou endommagés lorsque l'énorme coulée de boue a balayé une zone résidentielle d'Atami samedi en milieu de matinée, laissant un paysage de désolation avec des maisons éventrées, des voitures renversées et des amas de débris dans un immense bourbier. La ville, une station balnéaire à flanc de montagne située à environ 90 km au sud-ouest de Tokyo, avait reçu vendredi et samedi 313 mm de pluie en 48 heures, alors qu'elle enregistre en moyenne chaque année 242 mm pour l'ensemble du mois de juillet.

Une grande partie du Japon est actuellement en pleine saison des pluies, ce qui provoque souvent inondations et glissements de terrain. Selon des scientifiques, le phénomène est accentué par le changement climatique car une atmosphère plus chaude retient davantage d'eau, accroissant le risque et l'intensité de précipitations extrêmes. L'archipel nippon est de plus en plus confronté ces dernières années à des inondations record assorties de glissements de terrain, avec souvent un lourd bilan humain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.