Cet article date de plus de deux ans.

Inondations dans le Sud-Est : la lourde tâche des maires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Inondations : la lourde tâche des maires
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après les inondations, les maires se retrouvent en première ligne pour rassurer les sinistrés, définir des priorités, agir vite et parfois, répondre devant la justice. À l'image de la maire de Biot, dans les Alpes-Maritimes, qui a été mise en examen pour "homicide involontaire" après des inondations meurtrières survenues sur sa commune en 2015.

Pour Guilaine Debras, la maire de Biot, dans les Alpes-Maritimes, le premier rendez-vous de la journée, lundi 25 novembre, est une visite sur le terrain avec les équipes de nettoyage. "On a fait tourner les équipes tout le week-end en continu, parce qu'il y avait tout le temps des endroits à déboucher, pour que l'eau s'écoule le plus vite possible", explique l'élue. Après l'urgence du week-end, la commune doit désormais gérer les réparations.

Les inondations de 2015 toujours en mémoire

Les 250 employés municipaux de la commune sont tous mobilisés. Il faut remettre la ville en état au plus vite. La maire est sur tous les fronts. Pas facile de gérer une commune toujours traumatisée après les inondations de 2015, qui avaient causé la mort de vingt personnes, dont trois à Biot. Pour certains habitants, le cauchemar continue. "Je veux partir de là, parce que cinq fois... Il faut ça s'arrête", se désespère l'un d'entre eux. L'attitude de la maire a été scrutée, analysée tout le week-end, et beaucoup l'ont critiquée après les intempéries de 2015 qui ont mené à sa mise en examen pour "homicide involontaire".

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.