Inondations en Belgique : routes, ponts, voies ferrées... À Pepinster, il faut tout reconstruire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Inondations en Belgique : routes, ponts, voies ferrées... Toute une région à reconstruire
France 2
Article rédigé par
J. Gasparutto, F. Furnémont, M. Wegnez - France 2
France Télévisions

Quatre jours après les terribles inondations qui ont frappé la Belgique et l'Allemagne, l'heure est au constat des dégâts et aux premiers travaux. À Pepinster, en Belgique, un millier de personnes ont dû quitter leur domicile et la circulation des trains est fortement impactée.

À Pepinster, en Belgique, le cours de la Vesdre est enfin redescendu lundi 19 juillet après les inondations de la semaine passée. C'est un chantier titanesque qui débute pour rétablir l'électricité, à la fois pour les habitations et pour la circulation des trains. Il faut reconnecter les câbles pour faire venir l'électricité d'autres communes. À l'autre bout de la ville, c'est un autre chantier qui commence. Le pont qui servait aux trains a été brisé en deux par l'eau. Les responsables se donnent six semaines pour dégager les gravats et reconstruire le pont. 

150 millions d'euros de dégâts

La moitié des lignes ferroviaires est coupée en Wallonie, ce qui impacte la France, certaines marchandises transitant depuis la Belgique en train. La ville de Pepinster doit également vider et nettoyer les égouts, complètement saturés, pour éviter une nouvelle catastrophe. En cas de gros orages, les égouts ne pourraient pas absorber l'eau, ce qui pourrait provoquer de nouvelles inondations, craint le maire de la ville. Les dégâts sont estimés à plus 150 millions d'euros en Belgique. La facture pourrait s'alourdir dans les prochaines semaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.