Indonésie : Jakarta bientôt déménagée à cause de la montée des eaux ?

Un nouveau rapport de l'Alliance nationale pour la recherche en environnement alerte sur la montée du niveau des océans, plus rapide que prévu. Certains pays commencent à déplacer des villes entières. C'est le cas de Jakarta, en Indonésie. Près de 11 millions d'habitants vont devoir déménager.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La capitale indonésienne, Jakarta, avec ses 11 millions d'habitants, est l'une des villes plus densément peuplées de la planète. Elle fait également partie des villes les plus polluées et l'une des villes les plus affectées par la montée du niveau des océans. Alors, la décision est prise : la capitale va déménager. Une partie de la ville est déjà d'ailleurs sous l'eau. Sur des images aériennes, on peut voir la mer retenue par une digue. C'est une véritable bombe à retardement. La mer monte à cause du changement climatique, mais la ville s'enfonce aussi de 5 à 10 cm par an à cause de la surpopulation. Car les habitants pompent en grande quantité l'eau des nappes phréatiques et le sol s'affaisse.  

Un projet irréaliste ? 

En 2050, un tiers de la ville sera sous l'eau. Jusqu'à présent, la réponse des autorités se limitait à une chose : rehausser le niveau de la digue tous les six mois. Mais cela ne suffit plus. C'est pourquoi ils ont décidé de déménager la capitale à plus de 1 000 km, quelque part sur l'île de Bornéo, dans une zone au sec. L'emplacement de la future capitale est aujourd'hui recouvert d'une forêt. Il faut tout construire ou presque. Un ministre a été nommé pour mener le projet à bien. Il assure que les premiers fonctionnaires pourront déjà déménager en 2024. Mais le plan du gouvernement paraît d'autant plus irréaliste qu'il n'y a pas que Jakarta qui prend l'eau. Toute la côte nord de l'île de Java est en train de disparaître. Des centaines de kilomètres carrés ont déjà été engloutis. En Indonésie, le changement climatique est une réalité douloureuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue de Djakarta en février 2019. 
Une vue de Djakarta en février 2019.  (BAY ISMOYO / AFP)