Grèce : amélioration sur le front des incendies mais le gouvernement reste prudent

Quelque 586 incendies, selon le vice-ministre de la Protection civile, ont ravagé en quelques jours plusieurs régions du pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre de la Grèce Kyriakos Mitsotakis à Athènes, le 12 août 2021. (MENELAOS MYRILLAS / SOOC / AFP)

Les pluies tombées mercredi et jeudi 12 août sur plusieurs régions dévastées de Grèce ont contribué à une amélioration sur le front des incendies qui ont ravagé plus de 100 000 hectares. Les risques d'une reprise des feux restent malgré tout élevés.

Plus de deux semaines après le début de ces incendies d'une rare violence, qui ont provoqué la mort de trois personnes, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a affiché un certain optimisme lors d'une conférence de presse. Mais il a aussi mis en garde contre le danger de résurgence qui reste élevé en cet été particulièrement chaud et sec. "Nous sommes en plein mois d'août et nous avons encore des jours difficiles devant nous", a-t-il insisté, assurant que ces feux avaient provoqué "une catastrophe écologique immense".

Quelque 586 incendies, selon le vice-ministre de la Protection civile, ont ravagé en quelques jours plusieurs régions du pays, offrant un spectacle de désolation avec des bâtiments calcinés et une nature saccagée. La Protection civile a d'ailleurs averti d'un risque très élevé d'incendies vendredi dans quatre régions, dont l'Attique, la région autour d'Athènes, le Péloponnèse et l'île d'Eubée, déjà durement frappée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.