Environnement : le "jour du dépassement" arrive de plus en plus tôt

Depuis lundi 29 juillet, les habitants de la Terre ont consommé ce que la planète ne peut régénérer qu'en un an. Et ce jour arrive de plus en plus tôt.

FRANCE 2

À compter de lundi 29 juillet, l'humanité vit à crédit. Il s'agit ainsi du "jour de dépassement", calculé par un groupe d'associations environnementales, et qui correspond à la consommation des ressources que la Terre peut régénérer en une année. Phénomène inquiétant, ce jour arrive de plus en plus tôt depuis les 50 dernières années. Ainsi, en 1970, la date était fixée au 29 décembre.

Diminuer les échanges internationaux

Cinq mois de différence qui interpellent. "Ça fait peur. Ça fait très peur", réagit un passant parisien. Les modes de vie et de consommation, surtout dans les pays riches, sont la cause de ce constat. Chaque année, un Français consomme en moyenne l'équivalent de 2,7 planètes. Un Allemand, l'équivalent de trois et un Américain en consomme cinq. Un Indien, plus pauvre en moyenne, consomme 0,7 planète en un an. La limitation des échanges internationaux serait, selon des associations comme WWF, une première mesure efficace contre l'épuisement prématuré des ressources.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les concentrations moyennes annuelles de polluants diminuent et les dépassements des normes réglementaires de qualité de l\'air pour la protection de la santé affectent moins de zones, selon le rapport.
Les concentrations moyennes annuelles de polluants diminuent et les dépassements des normes réglementaires de qualité de l'air pour la protection de la santé affectent moins de zones, selon le rapport. (MANUEL COHEN / AFP)