Environnement : Laurent Wauquiez annonce la sortie de la région Auvergne-Rhône-Alpes du dispositif "zéro artificialisation nette"

Pour l'ancien président des Républicains, ce mécanisme viserait à "mettre sous cloche les décisions des permis de construire sur la ruralité".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, à Montelier (Drôme), le 25 novembre 2022. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (Les Républicains), a annoncé samedi 30 septembre la sortie de sa région du "zéro artificialisation nette" (ZAN), un dispositif piloté par les régions et qui vise à stopper la bétonisation des sols en 2050. L'ancien président des Républicains a fustigé une loi "ruralicide".

"Mettre sous cloche les décisions des permis de construire sur la ruralité, cela signifie qu'on s'interdit toute forme d'avenir (…) J'ai décidé que la région se retirait du processus. On le fait en lien avec les départements avec lesquels on a échangé dessus", a-t-il déclaré à l'Alpe d'Huez (Isère). Cette annonce a été applaudie par les membres de l'Association des maires ruraux de France (AMRF), réunis en congrès.

Cette annonce a suscité la réprobation du gouvernement. "Rejeter le ZAN revient à refuser de protéger les terres agricoles (…). Refuser le ZAN signifie également ignorer la nécessité de préserver les espaces naturels, qui abritent une biodiversité riche et contribuent au stockage du carbone", a réagi auprès de l'AFP Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique. "La zéro artificialisation nette, ce n'est pas une lubie, (…) c'est une loi", a insisté Sarah El Haïry, interrogée par l'AFP aux journées de rentrée du MoDem à Guidel (Morbihan). Sur X (ex-Twitter), la secrétaire d'Etat à la Biodiversité a accusé Laurent Wauquiez de faire preuve de "populisme". "Vous êtes prêt à sacrifier les paysages uniques de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur l'autel d'un supposé combat pour la ruralité !", a-t-elle lancé.

Une annonce faite à la veille de sa rentrée politique nationale

La loi Climat et résilience, adoptée en juillet 2021, confie aux régions la tâche de se fixer un objectif de réduction de la bétonisation des terres à travers leur document de planification, pour atteindre le "zéro artificialisation nette" en 2050. Pour ce faire, elles devront répartir l'effort de réduction entre les différentes zones de leur périmètre régional, des schémas de cohérence territoriale au niveau du département, jusqu'aux plans locaux d'urbanisme et cartes communales.

Jusqu'ici discret sur la scène politique nationale, Laurent Wauquiez, qui nourrit des ambitions présidentielles pour 2027, doit effectuer sa rentrée politique nationale dimanche à Valence (Drôme) à l'occasion du campus des Jeunes Républicains. Devant les maires ruraux, le patron de la région a rappelé ses racines rurales, avant de dénoncer une France "à deux vitesses" entre métropoles riches et campagnes appauvries.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.