Économies d'énergie : Orange, Carrefour et BNP Paribas sur le podium du palmarès de l'Institut français pour la performance du bâtiment

Réduire la température, bien éteindre les lumières, les ordinateurs... Des petits gestes qu'on peut aussi faire aussi chez soi et qui ont conduit à "des économies d'énergie tout à fait significatives", de l'ordre de plus 40 % sur un an pour certains.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Capture d'écran du championnat de France des économies d'énergie organisé par l'Institut Français pour la performance du bâtiment. (CAPTURE ECRAN / CHAMPIONNAT DE FRANCE DES ÉCONOMIES D'ÉNERGIE)

Villes, entreprises, écoles, qui sont les champions de France des économies d’énergie ? En 2020, 260 établissements se sont affrontés dans un championnat de France des économies d'énergie organisé par l'Institut Français pour la performance du bâtiment qui veut faire de ces économies d’énergie un "sport national". Cette compétition "mobilise depuis 5 ans plusieurs centaines d’acteurs publics et privés dans toute la France pour réduire la consommation d’énergie de leurs bâtiments, sans travaux lourds, en mobilisant leurs équipes". Le palmarès est annoncé mercredi 7 avril. "Orange, Carrefour, BNP Paribas, des bâtiments du ministère de la Justice" sont sur le podium, a affirmé sur franceinfo Cédric Borel, directeur de l’IFPEB. 

"Les lauréats ont réalisé des performances très élevées"Dans le détail, Orange réalise jusqu'à -55,8 % d'économies d'énergie pour des bureaux et des boutiques. Carrefour réalise -49 % d'économies d'énergie pour un hypermarché. BNP Paribas réalise -44 % d'économies d'énergie pour des bureaux. "En réduisant de plus de 40% les consommations des bâtiments tertiaires engagés, ils ont atteint les objectifs de la loi ELAN avec près de 10 ans d’avance", se félicite l'IFPEB.

franceinfo : Qui sont les champions ?

Cédric Borel : Le top des listes ira à Orange, Carrefour, BNP Paribas, à des bâtiments du ministère de la Justice ou même au groupe de gendarmerie de Saint-Agrève dans l'Ardèche.

Comment font ces entreprises pour réduire leur consommation d'énergie ?

Le principe de ces championnats est de faire pendant un an le maximum d'actions possibles dans ces bâtiments pour réduire la température, bien éteindre les lumières, les ordinateurs, mettre des automatismes. Des actions qui sont soit à la main du technicien de maintenance des bureaux ou alors directement chez les utilisateurs des bureaux, des supermarchés, de l'ensemble de l'administration. Ce sont des gestes que l'on peut appliquer chez soi. Tout cela a donné des économies d'énergie tout à fait significatives.

"Les dix premiers dépassent les 40 % d'économie d'énergie en un an, hors effet Covid."

Cédric Borel, directeur de l’IFPEB

à franceinfo

On a un objectif national pour l'ensemble des bâtiments de 40% d'économie en 2030. 

Les conditions liées au Covid ont-elles été prises en compte ?

C'est entré en ligne de compte. Il y a eu l'effet du télétravail, un impact 2020 qui a été plutôt à la baisse de consommation. Donc, on fait de petites corrections. On corrige aussi en fonction du climat, une année rigoureuse c'est plus d'autorisations de consommation par rapport à une année normale.

Pourquoi en faire un championnat ?

C'est un sport national avec des champions. Il y a une mobilisation, un engouement qui ne tarit pas et on souhaite que l'ensemble des champions de la prochaine édition ne retrouve pas le bilan carbone d'avant le Covid. Cela va mieux (les économies d'énergie) avec un petit côté Intervilles tout à fait sympathique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.