Écologie : des aides de l'État pour polluer moins

Le ministre de l'Écologie a prévu plusieurs aides financières pour accompagner les Français vers la transition énergétique.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Nicolas Hulot a décidé de prendre plusieurs mesures pour accompagner les Français vers la transition énergétique. Premier soucis majeur : les véhicules polluants. Le ministre de l'Écologie prévoit de généraliser les primes à la conversion à tous les Français. Elles étaient pour l'heure réservées aux ménages les plus modestes. Pour en bénéficier, une seule condition : remplacer une voiture essence d'avant 1997 ou un diesel d'avant 2001. La prime s'élève à 1 000 euros, 2 000 pour les ménages non imposables. Cette prime s'appliquera pour l'achat d'un véhicule neuf ou, c'est une nouveauté, d'un véhicule d'occasion récent s'il porte une vignette 0, 1 ou 2.

D'autres mesures pour le logement

Les plus modestes bénéficieront d'autres mesures dans le domaine du logement. Le chèque énergie, testée dans quatre départements, est étendu dans toute la France. Quatre millions de foyers devraient recevoir 150 euros en moyenne pour améliorer leur facture énergétique. Le gouvernement prévoit également des aides à la transition énergétique, notamment pour les travaux d'isolation. Désormais plus de crédit d'impôt, mais une prime versée dès la fin des travaux. Enfin, pour remplacer les anciennes chaudières au fioul, les Français pourront bénéficier jusqu'à 3 000 euros d'aide à condition de passer aux énergies renouvelables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot quitte l\'Elysée, le 30 août 2017 à Paris.
Nicolas Hulot quitte l'Elysée, le 30 août 2017 à Paris. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP)