"Le seuil de l'irréversible a été franchi", déclare Emmanuel Macron lors de la COP23, à Bonn

Après une semaine de discussions techniques sur l'application de l'accord de Paris, la chancelière allemande et le président français vont tenter de donner un nouveau souffle au combat contre le réchauffement climatique.

Ce qu'il faut savoir

Angela Merkel et Emmanuel Macron se rendent à la COP23, mercredi 15 novembre. A Bonn, en Allemagne, la chancelière allemande et le président français vont tenter de donner un nouveau souffle au combat contre le réchauffement climatique. Ce dernier a été marqué par la décision de Donald Trump de quitter l'accord de Paris, officiellement soutenu par le reste du monde.

Série de discours. Après le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, la chancelière allemande et le président français devaient donner, dans l'après-midi, le coup d'envoi d'une série de discours.

Plus de 150 ministres et responsables gouvernementaux (dont 25 chefs d'Etat et de gouvernement) doivent se succéder en deux jours à la tribune de la 23e conférence de l'ONU sur le climat. La réunion se tient jusqu'à vendredi.

Manifestations. Mercredi matin, plusieurs dizaines de manifestants ont accueilli les délégués aux cris notamment de "Cessons de financer les énergies fossiles !".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COP23

17h05 : Celia Gautier, membre de la Fondation pour la nature et l'homme (ex-fondation Nicolas Hulot), n'est pas franchement emballée par le discours d'Emmanuel Macron à Bonn lors de la COP23.

16h33 : "Nous n'avons qu'un horizon : c'est maintenant."


Emmanuel Macron conclut son discours à Bonn.

16h30 : "Les pays riches ont une double responsabilité : nous avons participé au changement climatique, nous devons donc participer activement à la transition climatique. Nous avons imposé au monde notre universel, il nous est interdit d'imposer au monde notre tragédie."

16h27 : "En France, nous devons accélérer la transition énergétique avec l'obsession de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Ainsi avons-nous décidé la fermeture de toutes les centrales à charbon d'ici fin 2021."

16h25 : "Je souhaite également l'instauration d'un prix plancher européen du CO2 à 30 euros la tonne. Si nous ne le faisons pas, l'Europe ne sera pas au rendez-vous. Cela impose également de prendre une taxe pour empêcher les importations venues de pays ne respectant pas cette règle."

16h23 : "Ce que je souhaite, c'est que les villes et le secteur privé américaines s'engagent pour compenser intégralement le retrait de leur gouvernement de l'accord de Paris."

16h20 : "Je souhaite que l'Europe se substitue aux Américains sur le financement du [Giec] Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat."

16h19 : "L'accord de Paris est un point de départ sur lequel nous ne lâcherons rien."

Le président français évoque les menaces que fait peser le réchauffement climatique sur les populations.

16h23 : "Le seuil de l'irréversible a été franchi."


Emmanuel Macron débute son intervention en faisant allusion à l'appel à protéger la planète lancé par plus de 15 000 scientifiques.

16h20 : Au tour d'Emmanuel Macron de prendre la parole. Suivez son intervention en direct.

16h23 : "Les énergies renouvelables constituent déjà un pilier important du système énergétique allemand. Elles sont de plus en plus viables d'un point de vue commercial."

16h21 : La chancelière allemande évoque également les difficultés concernant la transition énergétique outre-Rhin, soulignant notamment les "considérations sociales" en jeu dans le secteur du charbon.

16h07 : "Nous voulons protéger notre planète. Nous devons faire front commun pour l'accord de Paris."

Depuis Bonn, Angela Merkel rappelle que la réduction des émissions de CO2 est "juridiquement contraignante" au niveau européen.

16h04 : Angela Merkel s'exprime depuis Bonn, lors de la COP23. Suivez son discours en direct avec franceinfo.

15h49 : @dom Oui ! Le président français et la chancelière allemande Angela Merkel vont prendre la parole à Bonn (Allemagne) pour tenter de donner un nouveau souffle au combat climatique, marqué par la décision de Donald Trump de quitter l'accord de Paris. Vous pourrez suivre leurs interventions en direct et en vidéo dans notre direct. Cela devrait commencer dans quelques minutes.

15h49 : Est ce qu'il y aura un discours de Macron à la COP23 ?

07h15 : La Croix pose une question qui risque de secouer une partie de son lectorat catholique. "Faut-il limiter la population pour sauver la planète ?", demande le journal. C'est l'une des pistes envisagées dans l'appel des 15 000 scientifiques pour préserver l'environnement.