De l'Aisne au Gers, les crues et inondations à répétition inquiètent les habitants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Crues et inondations : le ras-le-bol des habitants
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les alertes météo se succèdent en France, les habitants confrontés à des inondations à répétition oscillent entre résignation et désespoir. Illustration dans le Gers et l'Aisne.

"Les murs n'avaient pas encore séché que ça recommence !" Le maire de Mauvezin dans le Gers est écoeuré. En un mois, c'est la deuxième fois que sa commune subit la crue de la rivière locale, l'Arrats. Cette fois encore, une dizaine de maisons ont été inondées. Les habitants, à bout de nerfs, se sont rassemblés au sein d'un collectif. Ils réclament des réponses : "La vraie questionc'est de se demander si ce quartier est encore habitable, s'interroge une riveraine. Si on doit se prendre une crue tous les ans, comment on habite ici ?"

Un risque connu, mais non maîtrisé

En France, selon les données du ministère de la Transition écologique, 17,1 millions d'habitants sont exposés au risque d'inondation. Neuf millions d'emplois sont concernés. Un enjeu de taille qui a poussé les autorités à mettre en place des dispositifs comme les PPRi, les Plans de Prévention du Risque inondation qui à l'échelle des communes recensent les zones inondables et tentent d'en prévenir les risques. Une loi facilitant l'indemnisation des sinistrés vient également d'être adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale. 

Le coût humain et matériel des catastrophes naturelle est exorbitant : selon le réassureur allemand Munich Re, en 2020 il a atteint les 210 milliards de dollars (174 milliards d'euros) dans le monde, en augmentation de plus de 26% par rapport à 2019.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.