Danemark : 2,4 millions d'euros pour le premier Téléthon au monde en faveur de la lutte contre le changement climatique

La somme récoltée va permettre de planter 914 233 arbres. Quelque 20% des dons doivent également être consacrés à la conservation des forêts existantes au Danemark et à l'étranger.

La foret côtière d\'Allinge, sur l\'île de Bornholm, au Danemark, le 5 juillet 2019.
La foret côtière d'Allinge, sur l'île de Bornholm, au Danemark, le 5 juillet 2019. (PATRICK PLEUL / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Les Danois ont donné samedi 14 septembre quelque 2,4 millions d'euros couronnes pour planter des arbres à l'occasion d'un Téléthon considéré comme le premier au monde en faveur du climat. Pour chaque don de 20 couronnes (2,7 euros), un arbre sera planté. La somme récoltée va permettre de planter 914 233 arbres. Quelque 20% des dons doivent être consacrés à la conservation des forêts existantes au Danemark et à l'étranger.

La soirée était filmée dans un parc de loisirs en plein air proche de Copenhague et retransmise en direct sur la chaîne publique TV2. L'objectif initial était de récolter 20 millions de couronnes (2,7 millions d'euros) pour permettre de planter un million d'arbres dans le pays. Il a presque été atteint.

"Une manière positive d'inspirer les gens"

"C'est une manière positive d'inspirer les gens, en montrant comment faire la différence par un geste simple pour lutter contre la crise climatique", a expliqué  Kim Nielsen, directeur de la fondation Growing Trees Network", qui participe au projet. "C'est la première fois qu'une émission caritative télévisée se concentre sur les problématiques climatiques, c'est très excitant", a-t-il ajouté.

D'après une enquête des institutions européennes publiée en avril, 83% des Danois considèrent que le changement climatique est un "problème très sérieux". Selon les experts, reboiser massivement devrait permettre de réduire considérablement la concentration de CO2 dans l'atmosphère. Les premiers arbres devraient être plantés entre fin octobre et fin novembre sur des aires protégées appartenant à certaines municipalités bénévoles, à l'Etat ou à l'Eglise du Danemark.