VIDEO. Obama, en visite en Alaska, pointe les menaces pesant sur l'Arctique

Ce déplacement intervient à trois mois de la COP21, à Paris, qui vise à conclure un accord pour tenter de limiter à 2 °C la hausse de la température mondiale.

REUTERS et APTN
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le président américain s'est mué en VRP de l'écologie depuis quelques semaines, à trois mois de la conférence internationale de Paris sur le climat. Barack Obama a passé, mardi 1er septembre, une après-midi entière dans le Kenai Fjords National Park, connu notamment pour ses glaciers, en Alaska.

L'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète

"Spectaculaire ! Nous voulons nous assurer que nos petits enfants pourront en profiter aussi." A bord d'un bateau navigant dans Resurrection Bay, le président américain a voulu pointer les menaces qui pèsent sur l'Arctique, une région qui se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète.

La Maison Blanche a minutieusement chorégraphié ce déplacement. Il intervient à trois mois de la COP21, qui vise à conclure un accord pour tenter de limiter à 2 °C la hausse de la température mondiale, et éviter un emballement du réchauffement climatique.

 

 

Barack Obama au cours d\'une excursion en bateau dans le parc national de Kenai Fjords, le 1er septembre 2015, en Alaska (Etats-Unis).
Barack Obama au cours d'une excursion en bateau dans le parc national de Kenai Fjords, le 1er septembre 2015, en Alaska (Etats-Unis). (MANDEL NGAN / AFP)