VIDEO. COP21. François Hollande : "Vous l'avez fait!"

"Je vous remercie d'avoir été à la hauteur des responsabilités qui vous étaient confiées. (...) Vous vous souviendrez longtemps que c'était à Paris, le 12 décembre", s'est réjoui le Président de la République.

REUTERS

Après l'accord historique arraché à la COP21, François Hollande a pris la parole pour saluer le travail des négociateurs. "Vous l'avez fait !" a déclaré le président de la République samedi 12 décembre. "Je vous remercie d'avoir été à la hauteur des responsabilités qui vous étaient confiées. (...) Vous vous souviendrez longtemps que c'était à Paris, le 12 décembre", s'est-il réjoui. "Le monde a écrit avec vous une nouvelle page de son histoire. Nous entrons dans l'ère du bas-carbone. C'est un mouvement puissant et irréversible."

"L'échec de Copenhague avait refroidi les meilleurs esprits, découragé un certain nombre de chefs d'Etats", a poursuivi François Hollande. "Quand il y a trois ans, quand j'ai proposé que la France accueille la conférence pour le climat, on m'avait mis en garde. On m'avait dit : 'est-ce sûr qu'il y aurait un accord ?". J'étais conscient qu'il y avait une énorme responsabilité, que l'échec était possible. Mais je savais qu'il n'y a pas de réussite sans audace, pas de réussite sans épreuve."

Réactualisation des engagements avant 2020

Le président a réaffirmé la volonté de la France de respecter cet accord, en usant de sa figure de style favorite : l'anaphore. "Cet accord n'est pas un aboutissement, c'est un début. Et la France mettra tout en œuvre, non seulement pour appliquer l'accord et pour accélérer le mouvement. Je m'engage au nom de la France à réviser au plus tard en 2020 nos émissions de gaz à effet de serre. Je m'engage à réviser l'aide aux pays les plus pauvres. Je m'engage à former une coalition pour obtenir un prix du carbone pour que les investissements puissent être réorientés." François Hollande a également proposé aux "pays qui veulent aller plus vite" de réactualiser avant 2020 leurs engagements

Le président a enfin rendu un hommage appuyé à Laurent Fabius, qui a visité en avion "tous les pays du monde", pour aboutir à cet accord. "Il n'a pas renoncé, à aucun moment, à l'ambition qui devait être la nôtre."

François Hollande, le 12 décembre 2015. 
François Hollande, le 12 décembre 2015.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)