Pollution atmosphérique, le cri d'alarme des pneumologues

La pollution de l'air est au coeur de la réflexion peu avant la COP21. Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme. Le point avec France 3.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La COP21, le grand sommet sur le climat, approche. L'occasion pour les pneumologues d'alerter les autorités sur les dangers liés à la pollution de l'air. À Créteil (Val-de-Marne), le docteur Mangiapan fait sa tournée. Depuis 15 ans, son service de pneumologie vit au rythme des pics de pollution. "La météo, le froid peuvent jouer mais il s'agit surtout de la pollution. Un traitement au tout début peut permettre d'éviter l'hospitalisation", souligne le médecin.

Pic de pollution

De son côté, Catherine Granier, asthmatique chronique, sent la pollution arriver. Les conséquences sont immédiates: "Promener son chien quand il y a de la pollution, cela devient compliqué", détaille-t-elle. "Le fait d'inspirer donne une sensation d'étau empêche de prendre de l'air". Résultat, elle doit prendre des anti-inflammatoires puissants et vérifier régulièrement son souffle à l'aide d'une machine. Si le résultat est mauvais, retour a l’hôpital. À l'approche de la COP21, les spécialistes alertent les autorités. En effet, en 2015 on estime à 600 000 le nombre de décès liés à la pollution en Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une image de la Tour Eiffel dans lebrouillard et la pollution le 29 octobre 2015.
Une image de la Tour Eiffel dans lebrouillard et la pollution le 29 octobre 2015. (JOEL SAGET / AFP)